Signaler

Ouverture du dossier de succession [Résolu]

Posez votre question juju77000 14Messages postés jeudi 29 décembre 2011Date d'inscription 12 juillet 2016 Dernière intervention - Dernière réponse le 11 févr. 2012 à 22:30 par Paris.
Bonjour,

Mon père est décédé brutalement le 12/12/2011. Il était remarié sous le régime de la séparation de bien avec sa nouvelle femme.
Ma soeur et moi avons un réel problème de communication avec cette dernière qui ne nous donne aucune infos et nous exclue de toutes les démarches pour la succession de mon père.( elle détient tous les documents, N° compte, titre de proprieté)
Ma soeur vivant à l'étranger je me retrouve seul devant cette "étrangère" qui m'a refusé le droit de dormir dans leur maison lors de mon déplacement pour son enterrement en province...j'ai du dormir dans un hôtel...
Je ne sais plus quoi faire, ayant essayé que tout se passe bien.
Ce silence et le fait que nous n'ayons jamais eu d'affinités m'inquiète et j'ai peur qu'elle tente de détourner les choses en sa faveur.

Elle nous dis s'occuper de tout et faire des papiers tous les jours dans cette démarche et lorsque j'ai joins le notaire chez qui le testament avait été enregistré il m'a dit ne pas être au courant du dècés de mon père et que le dossier de succession n'était pas en cours d'ouverture.
Dois je prendre mon propre notaire pour protéger les droits de ma soeur et moi même, où bien leur notaire est il un gage suffisant de confiance?

Il y a beaucoup de non-dit, il n'aurait qu'une copie du testament et pas l'original, ma belle mère ne nous parle pas, le notaire en charge du dossier est il dans l'obligation de répondre à nos questions ma soeur et moi?
Comment être certains que ma belle-mère fasse le nécessaire et ceci en toute transparence?

Mes excuses si mon message semble décousu mais j'ai toujours éludé cette discussion quand mon père malade l'abordait, aujourd'hui je manque cruellement d'information et que je suis totalement perdu et dans un deuil douloureux devant ma belle mère qui connait bien les ficelles...

merci par avance de vos réponses
Utile
+0
plus moins
Bonsoir,

Toutes nos Condoléances pour ces moments douloureux que vous traversez.

Avec votre Soeur, si elle vous fait confiance, choisissez un Notaire (proche de votre domicile) qui pourrait accepter de se charger de vos intérêts (chacun) dans la Succession de votre Père et de ce fait, obtenir une copie du Dossier se trouvant chez son Confrère en charge de l'ouverture de la Succession.
Pour cela, rassemblez le plus de documents possible et de renseignements portés à votre connaissance, transmettez les coordonnées complètes du Notaire en Province, de votre Belle-Mère (veuve de votre Père décédé) ainsi que l'adresse du lieu de sa résidence.
Sauf erreur.

Cordialement.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

je reviens vers vous, en effet je viens de recevoir la convocation du notaire pour signer l'acte de notoriété, avec une copie du testament de mon père.

Ma belle-mère jouit de l'usufruit de l'ensemble des biens et droits tant mobiliers qu'immobiliers. (mais privée de quasi-usufruit)

Ma question est la suivante. Qui payera les droits de succession? Nous demandera-t-on de payer les droits de succession à ma soeur et moi même (somme dont nous ne serons pas en mesure de payer) si l'ensemble de la succession va à ma belle-mère?
Paris. 1052Messages postés jeudi 3 novembre 2011Date d'inscription 26 mai 2014 Dernière intervention - 11 févr. 2012 à 22:30
Nu-propriétaires, votre Soeur et Vous-même ne devriez pas avoir à faire l'avance des frais de Succession...
Sauf erreur.

Cordialement.
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une