Posez votre question Signaler

Calcul du forfait mobilier

vayten 3Messages postés mercredi 5 dťcembre 2012Date d'inscription 7 d√©cembre 2012 Dernière intervention - Dernière réponse le 7 d√©c. 2012 à 15:28
Bonjour,
Lors de la succession de mon grand-p√®re, le notaire nous a conseill√© le forfait mobilier. Nous n'avons pas fait √† l'√©poque d'√©valuation des biens dans la demeure familiale (c'est ma tante qui en a h√©rit√©) et comme aujourd'hui ma tante voudrait d√©finitivement cl√īturer la succession et qu'il va √™tre difficile de faire une √©valuation officielle des biens, j'aimerai savoir comment calculer ce forfait pour avoir une base de discussion. Sur les documents du notaire il apparait pour chacun des h√©ritiers des lignes "r√©tablissement total net". Puis dans la chapitre "liquidation et partage" un "total des masse √† partager" apr√®s imputation d'une masse passive il ressort un actif net √† partager.
Pour le forfait je calcule les 5 % de quoi ??
En vous remerciant
Lire la suite 

Réponse
+0
moins plus
Pour le forfait je calcule les 5 % de quoi ??

-Article 764 du code g√©n√©ral des imp√īts-

I. Pour la liquidation des droits de mutation par décès, la valeur de la propriété des biens meubles est déterminée, sauf preuve contraire :

1¬į Par le prix exprim√© dans les actes de vente, lorsque cette vente a lieu publiquement dans les deux ann√©es du d√©c√®s ;

2¬į A d√©faut d'actes de vente, par l'estimation contenue dans les inventaires, s'il en est dress√© dans les formes prescrites par l'article 789 du code civil, et dans les cinq ann√©es du d√©c√®s, pour les meubles meublants, et par l'estimation contenue dans les inventaires et autres actes, s'il en est pass√©, dans le m√™me d√©lai, pour les autres biens meubles, sauf les dispositions du II ;

3¬į A d√©faut des bases d'√©valuation √©tablies aux 1¬į et 2¬į, par la d√©claration d√©taill√©e et estimative des parties; toutefois, pour les meubles meublants, et sans que l'administration ait √† en justifier l'existence, la valeur imposable ne peut √™tre inf√©rieure √† 5 % de l'ensemble des autres valeurs mobili√®res et immobili√®res de la succession, la preuve contraire √©tant aussi r√©serv√©e.

II. En ce qui concerne les bijoux, pierreries, objets d'art ou de collection, la valeur imposable ne peut, sous réserve de ce qui est dit au I, être inférieure à l'évaluation faite dans les contrats ou conventions d'assurances contre le vol ou contre l'incendie en cours au jour du décès et conclus par le défunt, son conjoint ou ses auteurs, moins de dix ans avant l'ouverture de la succession, sauf preuve contraire.

S'il existe plusieurs polices susceptibles d'être retenues, la valeur imposable est égale à la moyenne des évaluations figurant dans ces polices.

III. Les dispositions du présent article ne sont applicables ni aux créances, ni aux rentes, actions, obligations, effets publics et autres biens meubles dont la valeur et le mode d'évaluation sont déterminés par des dispositions spéciales.
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Merci pour cette réponse ... je dois avouer que je n'ai pas tout compris, je vais essayer d'expliciter ma question avec des chiffres pour rendre plus clair mon propos :
Nous sommes 4 h√©ritiers et nous avons d√©j√† re√ßu une donation. Suite au d√©c√®s de mon grand p√®re le notaire √† fait le partage sans inclure le mobilier de la maison qui revenait √† ma tante. Dans les papiers du partage je vois appara√ģtre pour chacun des h√©ritiers : r√©tablissement total net = 30000‚ā¨
Puis dans le chapitre "LIQUIDATION ET PARTAGE"
- total des masses √† partager = 800000 ‚ā¨
puis apr√®s imputation d'une masse passive de 100000‚ā¨
- actif net √† partager : 700000 ‚ā¨ (ce que l'on a eu r√©ellement en partage)

La question : "√Čtant donn√© qu'il va √™tre quasiment impossible de faire estimer les biens de la maison, je cherche √† avoir une id√©e de ce que repr√©sente les fameux 5 % (sachant que c'est certainement < √† la valeur r√©elle des biens !)
5% de l'actif net ?
5 % des masses à partager ?
5% des masses + rétablissements ?
Cordialement
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Suite au décès de mon grand père le notaire à fait le partage sans inclure le mobilier de la maison qui revenait à ma tante.
Le 5 % mobilier n'a qu'une valeur fiscale retenue dans la masse imposable aux droits de succession.
Et n'a absolument rien à voir avec le partage dont l'objet est "civil".
Si le mobilier est absent du partage, dites à votre notaire de l'y ajouter.
Il vous faudra l'estimer à sa juste valeur pour être équitable.
Il ne saurait être retenu ce forfait "fiscal" de 5 % ne représentant pas la réalité.
Il a été prévu par le législateur "fiscal" pour éviter aux héritiers de devoir supporter des frais d'inventaire pourtant sur des biens "mobiliers" dont la valeur "réelle" ne vaut pas le déplacement d'un notaire ou d'un commissaire-priseur ni les frais que ces interventions de professionnels génèrent
vayten 3Messages postés mercredi 5 dťcembre 2012Date d'inscription 7 d√©cembre 2012 Dernière intervention - 7 d√©c. 2012 à 15:28
j'ai bien compris que le 5 % est purement fiscal, et dans ce partage, ma tante et le notaire avait convenu (il y a déjà des années) de ne pas faire estimer les biens, quitte à ne pas être équitable !
Je ne veux pas créer "d'histoires de famille" en exigeant une estimation, et je me dis que si je connais la valeur fiscale des 5 % ce sera une base de départ de la discussion en sachant pertinemment que l'équité voudrait une estimation.
Répondre
Ajouter un commentaire
Ce document intitulé « Calcul du forfait mobilier » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou repr√©sentation totale ou partielle de ce site par quelque proc√©d√© que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une