Signaler

Rachat de sa propre maison en SCI

Posez votre question yameric33 2Messages postés vendredi 11 janvier 2013Date d'inscription 11 janvier 2013 Dernière intervention - Dernière réponse le 7 mars 2017 à 19:04 par karinettebaby
Bonjour,

Nous sommes propriétaire et le taux des prêts immobiliers actuellement étant au plus bas nous sommes en train de le renégocier. Pour pouvoir dégager de la trésorerie pour nos travaux restant et liquider certains prêt conso qui nous enveniment notre courtier nous propose de monter une SCI avec mon mari (y intégrer notre fille de 23ans pour réduire les droits de succession). Avec cette SCI à nos nom nous rachèterions notre propre maison (personnes physiques héberger à titre gratuit) ce qui permettrait de racheter le prêt immo actuel, de solder les crédits conso et se libérer de la trésorerie pour nos travaux. Cette idée nous semble pas mal mais y a t il des inconvénients à cette stratégie financière ? Au point de vu des Impôts la SCI aura t elle des taxes, des impôts à payer, le fait d' intégrer notre fille à la sci y a t il des risques pour elle ? merci pour tout vos conseils à venir..
Utile
+30
plus moins
Bonjour,

Une société civile immobilière est très utile lorsque vous êtes en indivision sur une propriété que vous ne désirez pas vendre mais s'en servir comme un investissement locatif. Elle donne également un avantage sur les droits de succession et protège contre les créanciers personnels.

Les inconvénients ne sont pas à prendre à la légère :
- les créanciers peuvent se retourner contre n'importe lequel des associés de la SCI qui sont responsables des dettes de la société sur leurs biens propres, attention donc à votre fille si les créanciers se retournent contre elle...
- il faut veiller à ce que la SCI ait une réalité et réponde à de nombreuses obligations : juridiques, comptables et fiscales (Assemblée Générale annuelle, publication des comptes...), ce qui n'est pas sans conséquences en termes de temps et de coût.

En ce qui concerne les impôts, vous serez assujetti à l'impôt sur le revenu.
Attention à ne pas exercer une activité commerciale (dans votre cas, je ne pense pas que ce soit votre intention, mais...) car la SCI sera alors soumise à l'impôt sur les sociétés.

En espérant vous avoir un peu informé, je conseille à présent comme ulyssesourd que vous vous informer plus auprès de votre notaire.

Cordialement,
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Merci pour vos conseils, nous avons pris contact avec notre notaire afin qu' il nous en dise davantage ....
mcbptg 1Messages postés mardi 3 juin 2014Date d'inscription 3 juin 2014 Dernière intervention - 3 juin 2014 à 16:13
bonjour yameric33 je suis nouvelle donc je pose ma question un peu partout et je crois avoir trouver que c'est comme cela que sa marche !!!
avez vous vue votre notaire et fait votre sci ce m'interresse car nous voulons faire la meme chose!! merci ::
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,
J'avais la même idée que vous j'ai laissé tomber car le fisc peut vous demander une preuve que ce ne soit pas un montage financier en vue de réduire la fiscalité...Si vous avez une fille unique cela ne sert strictement à rien, mais par contre ce serait idéal de créer une sci si vous avec plusieurs enfants et/ou que vous attendez un héritage de la part de vos parents ou de ceux de votre femme et que vous n'avez pas l'intention de les vendre à leur décès.
Demandez conseil à votre notaire.
Cordialement
Donnez votre avis
Utile
-1
plus moins
"Avec cette SCI à nos nom nous rachèterions notre propre maison"

juridiquement c'est possible de céder son propre bien à une SCI dont vous seriez actionnaire.

il y a des incidences fiscales fiscales ( impôts sur les plus value et droits d'enregistrement) il n'est pas certain que vous soyez gagnant.

La détention d'une maison par une SCI ne présente pas des avantages majeurs
Donnez votre avis
Utile
-2
plus moins
Bonjour,

Votre problématique doit être traitée lors d'un entretien qualifié. Etant moi même courtier, je ne vois pas l'intérêt que vous avez à poser toutes ces questions (très pertinentes) si vous passez vous aussi par un courtier. C'est normalement à lui de vous expliquer tout cela. S'il n'est pas capable de le faire, changez de courtier.

Pour le reste, vous pouvez consulter un Conseiller en Gestion de Patrimoine (CGP), un Conseiller en Investissement Financier (CIF), un IOBSP et évidemment un notaire.

Bon courage.

Cordialement.

Julien VALLET
Courtier en Opérations de Banque et en Services de Paiement
karinettebaby- 7 mars 2017 à 19:04
merci de votre réponse qui est en plus très claire
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une