Recherche
Posez votre question Signaler

Droit du conjoint survivant

Jul920 7Messages postés samedi 24 août 2013Date d'inscription 25 août 2013Dernière intervention - Dernière réponse le 25 août 2013 à 12:07
Bonjour,
Mon père a reçu en héritage une maison de famille en 2000. Il s'est remarié en 2006 sous le régime de la séparation des biens. Avec sa nouvelle femme, ils ont acheté en indivision pour moitié chacun une maison dans laquelle ils habitent.
En cas de décès de mon père, quels sont les droits de la belle mère sur la succession.
Ils n'ont pas d'enfants communs mais chacun deux enfants d'une précédente union.
J'ai lu que le conjoint survivant avait le droit au quart en pleine propriété. Les biens issus d'une succession sont ils inclus ? Est-il possible d'écarter ma belle mère de la succession ?
Nous souhaitons savoir si ma belle mère aura des droits sur notre maison de famille.
Mon père envisage de faire donation de la totalité de ses biens à ma soeur et moi. Sa femme peut elle s'opposer à cela ?
En vous remerciant d'avance pour votre aide,
Bien cordialement,
Lire la suite 
Réponse
+1
moins plus
J'ai lu que le conjoint survivant avait le droit au quart en pleine propriété.
Exact, ceci en l'absence de donation au dernier vivant.

Les biens issus d'une succession sont ils inclus ?
Réponse affirmative.

Est-il possible d'écarter ma belle mère de la succession ?
Seul votre père dispose de cette faculté.
Vous n'avez aucun moyen d'action pour réaliser cet objectif.

Sa femme peut elle s'opposer à cela ?
Certainement pas, mais ces donations peuvent être rapporter (mathématiquement) à sa succession pour le calcul du quart revenant au conjoint survivant.
Il vous faudra impérativement souligner cet aspect de la question à votre notaire afin que cette donation soit consentie par préciput et hors part et non en avance sur succession.
Ajouter un commentaire
Réponse
+1
moins plus
Que devrait-il faire pour sortir ma belle mère de sa succession ?
Quel recours existe-t'il ?

Très simple..
Par un testament reçu par notaire, il peut la priver de tous les droits auxquels elle pourrait prétendre, ce et y compris le droit d'usage et d'habitation.

Il ne cherche pas a léser sa femme
Dans ce testament, moins tranchant et moins strict, il peut lui laisser le droit d'usage et d'habitation sur le bien commun puisque, de toute façon, elle est propriétaire d'une moitié, tout en l'écartant des autres biens afin qu'il n'en résulte aucune indivision entre elle et vous, ou sa descendance et vous ultérieurement.
Toutes ces questions et détails importants, doivent être exposés à votre notaire qui l'aidera à rédiger son testament, un testament incontestable dans sa portée et ses effets.
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Merci pour votre réponse.
J'ai bien conscience que seul mon père peut agir.
Que devrait-il faire pour sortir ma belle mère de sa succession ? Quel recours existe-t'il ?
Mon père ne souhaite pas que les enfants de sa femme héritent de ses biens et que nos biens de famille (recus par heritage) leur reviennent par la suite...
Il ne cherche pas a léser sa femme qui possède en dehors de leur maison en indivision d'autres biens.

Bien cordialement,
Ajouter un commentaire
Ce document intitulé « Droit du conjoint survivant » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une