Posez votre question Signaler

Panne élèctricité

MARY - Dernière réponse le 25 nov. 2013 à 13:28
Bonjour,
je voulais savoir si mon employeur était en droit de mettre les heures non travaillé en module sachant que quand on nous a dit de partir on nous a demandé de rester disponible au cas ou l'électricité revenait , je suis resté cloisonné chez moi pendant plusieur heure a ne rien faire en attendant qu'on me rappel ! alors a se moment là ! je n'attend pas chez moi comme une con et si il rappel je ne suis pas dispo c'est des heure de recupe je suis en droit de refuser ?
le lendemain je viens a 8 h heure a la quel je doit commencer et la toujour pas d'électricité rentré chez vous et revenez a 13 h30 ca sera bon ! est ce normale ?
car pour moi se ne sont pas des heure de recupe j'était coinssé chez moi a attendre qu'on m'appelle
Lire la suite 
Réponse
+0
moins plus

Hello,

Il convient de rappeler que sur ce forum, comme dans la plupart des forums et comme dans la "vraie vie", malgré un stress plus ou moins important et plus ou moins compréhensible, les formules minimales de politesse basique du genre "S'il vous plait" - "Merci de votre attention" - "Cordialement" ??? sont très appréciées.

Rappelons que l'on s'adresse à des bénévoles de qui on sollicite << cliquer sur le bleu) un service gratuit.

À lire aussi ==>(cliquer sur le bleu>> http://www.commentcamarche.net/ccmguide/ccmcharte-respect-autrui.php3#politesse

Merci.
 

Ajouter un commentaire
Ce document intitulé « panne élèctricité » issu de Droit-Finances (droit-finances.commentcamarche.net) est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Dossier à la une