Signaler

Demande de changement catégorie d'invalidité.

Posez votre question toocool22 1Messages postés vendredi 28 mars 2014Date d'inscription 28 mars 2014 Dernière intervention - Dernière réponse le 27 juin 2017 à 21:10 par jms41
Bonjour,
Suite à une maladie longue durée (non diagnostiquée à l'époque ) et une mise en inaptitude au travail, j'ai été classé en 1ére catégorie d'invalidité en 2012.
Inscrit à Pôle emploi depuis cette date je n'ai pas retrouvé d'emploi.
Aujourd'hui la maladie qui n'a eu cesse de s'amplifier est diagnostiqué.
(fibromyalgie sévère, polyalgies diffuses et dépression sévère).

La phase très avancé de la maladie ne me permet plus de travailler. (Technicien de maintenance industrielle).

Ma question est simple:

Vu que je suis déjà en 1ère catégorie suis-je obligé de passer par mon généraliste pour demander le passage à la 2 ème catégorie. Sachant que je n'aurais pas le droit d'accès à une allocation car je suis détenteur d'une pension de retraite de l'armée dépassant le plafond.
Afficher la suite 
Utile
+40
plus moins
Vous pouvez parfaitement faire une demande directe de révision de votre pension. Le médecin conseil devrait alors vous convoquer voire vous réclamer le dossier médical justifiant le nouvel état médical.
Si la révision est accordée, votre pension d'invalidité ne sera pas modifiée dans son calcul mais le montant théorique passera de 30% en 1ère catégorie à 50% en 2ème catégorie.
Enfin, si vous êtes titulaire d'un avantage vieillesse qui se cumule avec votre pension d'invalidité, et si vous dépassiez déjà le plafond de cumul, le montant à vous verser sera réduit de la même valeur que l'augmentation entre la 1ère et la deuxième catégorie.
Pour autant la deuxième catégorie peut éventuellement vous faire droit à d'autres avantages au regard d'une complémentaire, ou encore du droit du travail, éléments que vous ne pouvez vérifier qu'auprès des organismes concernés.
Je vous invite à ne pas tenir compte de la réponse signalant une saturation des MDPH, cet organisme gérant non pas les pensions d'invalidité mais les taux d'incapacité permettant d'obtenir le droit à l'allocation adulte handicapé.

Bonne suite dans vos démarches futures.
Ald- 18 mai 2017 à 20:16
Merci beaucoup pour ces informations.
Répondre
jms41- 27 juin 2017 à 21:10
Merci pour les infos , mais je ne sais pas qui pourrai m'aider pour les demarches cdt
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+3
plus moins
Bonjour,

Je suis en invalidité 2 (depuis 2006) reconnue également à la MDPH (depuis 1996) mais pas à un taux me permettant d'obtenir des "droits" - c'est à dire que malgré mon lourd handicap, je deviens de moins en moins autonome; nous payons des impôts mon mari et moi (bon signe il paraît), et ne nous ne pouvons, actuellement, prétendre à aucune aide financière "sociale" , exceptée une petite allocation familiale - une fois toutes les factures et impôts payés, il ne nous reste rien, enfin plutôt moins que rien - j'ai du casser mon épargne retraite (j'ai 38ans), nous avons 2 enfants à charge (3 ans et 15 ans) - je touche une pension d'invalidité et une rente complémentaire de la prévoyance de mon employeur (je reste salariée de cette entreprise, car ils ont bien compris que je fondais mes espoirs sur un retour éventuel), mon mari travaille dans une mairie, en "CDD" , donc à siège éjectable bien qu'il soit professionnellement indispensable (vive les restrictions budgétaires) -

J'ai redemandée une révision auprès de la MDPH et la CPAM (CARSAT) de mon statut, car nous ne nous en sortons pas financièrement, mon état de santé s'aggrave et la plus part de mes traitements ne sont pas remboursés (vive le déremboursement)- j'attends patiemment .... Leurs décisions ainsi que les fiches d'impositions pour l'année prochaine.

Bref
1 - Mr LUCIEN , il est simple de critiquer/juger une situation qu'on ne connaît pas , le handicap et la maladie sont difficilement gérables financièrement, provoquent des répercussions encore plus douloureuses en famille (l'acceptation de la dégradation, entres autres, pour faire court), et nous, malades/handicapés devront subir quotidiennement le regard/jugement/critique des autres (proches, amis, inconnus...), en plus de nous voir consciemment devenir un "poids" (perte d'autonomie, dépression, fatigues, douleurs physiques, ect ...). - merci de bien revoir votre Copie Mr LUCIEN !!!!

2 - Toocool22, les démarches sont physiquements douloureuses et moralement aussi - nous devons systématiquement nous justifier de tout auprès de tous - MAIS, garder Espoir, tout est possible, n'hesitez pas à user de votre téléphone afin d'obtenir des rdv avec des interlocuteurs qui sauront vous comprendre/entendre, ne lâchez surtout pas, ne vous laissez pas déstabiliser par certains qui seront trop étroits d'esprit et bien cantonnés dans leur petit boulot tranquille (oui, il y en a, et dans tous les métiers) - n'hésitez pas à changer de médecin s'il le faut, puis téléphonez au 3646 (CPAM, ils sont très sympas et saurons vous guider efficacement, même si vous dépendez d'un autre organisme) , puis MDPH, puis associations de personnes Handicapées/malades (il en existe pour la Fibromialgie - ils guideront vos pas et vous aiderons moralement) .

L'Etat Français , bien que la loi pour le handicap ait été votée en 2005, repousse chaque année leur engagement, dérembourse des traitements, augmente les impôts, diminue les plafonds de ressources ..... C'est une réalité quotidienne.
Bon Courage et Persévérance !
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour


Mais pourquoi puisque vous est a la retraite ? et vous dite vous même que cela n'aura aucune incidence sur vos revenus , c'est des démarches de se genre qui envahissent les MDPH

Salutations
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une