Signaler

Renonciation a sa part d'héritage

Posez votre question florence_yvonne 156Messages postés mercredi 20 février 2008Date d'inscription 23 octobre 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 23 oct. 2017 à 18:10 par florence_yvonne
Bonjour,

Mon père vient de décéder, ma mère désire vendre la maison trop grande pour elle seule, pour s'acheter un appartement.

Normalement mon frère et moi devons hériter d'un part de la vente, si j'ai bien compris elle a droit à 30 % et nous la moitié du reste.

Mon frère et moi avons décider de renoncer à notre part de la vente de la maison au profit de ma mère pour qu'elle puisse mener à terme son projet immobilier.

Concrètement, comment cela va t-il se passer ?

Cordialement.
Utile
+0
plus moins
Bonjour. Tout d'abord êtes-vous bien sûre de cette répartition? A qui appartenait cette maison: à vos parents ou à un seul d'entre eux?
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

avez-vous des enfants, votre frère et vous ?

Si vous renoncez, et que vous avez des enfants, ils devront aussi renoncer, s'ils sont mineurs, le juge des tutelles n'acceptera pas cette renonciation puisqu'elle serait contraire aux intérêts des mineurs.

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1199.xhtml

Cordialement
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
La maison était a mes deux parents mon frère me dit que ce ne serait pas une renonciation définitive puisque nous récupérerions l'héritage au décès de ma mère.
Utilisateur anonyme - 19 déc. 2014 à 14:30
Ca ce n'est pas dit.... si vous renoncez (y compris vos enfants et leurs enfants éventuels, ce qui n'est pas gagné surtout s'il y a des mineurs), votre mère disposera ensuite comme elle l'entend de ce qui lui appartiendra (y compris la part de votre père), y compris si elle a envie de tout vendre et dépenser tout l'argent, ou de léguer l'usufruit du bien à son nouveau compagnon éventuel.
Plutôt que de faire n'importe quoi, pourquoi n'envisagez-vous pas plutôt de réinvestir la part qui vous revient de votre père dans l'achat d'un nouveau bien immobilier avec votre mère, dans les mêmes conditions de droits ; alors là, oui, votre frère aura raison.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Mon frère ne pas parlé de tout cela, il m'a parlé de laisser l'usufruit de l'argent de la vente de la maison à ma mère.
Utilisateur anonyme - 19 déc. 2014 à 14:58
On ne peut pas laisser l'usufruit de l'argent d'une vente : on partage l'argent et ensuite votre frère est libre de prêter sa part d'argent à votre mère par exemple, ou de lui en faire donation si ça lui plaît (mais je ne vois vraiment pas l'intérêt !)
Voyez le notaire vous-même, il vous expliquera.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
La renonciation à un héritage au profit d'un ascendant est toujours (sauf circonstances très particulières et rares) toujours un TRES mauvais choix.

Ca l'est non seulement au niveau patrimonial, mais particulièrement aussi, au niveau fiscal.

En outre vous n'êtes jamais assuré de récupérer un jour le bien auquel vous avez renoncé. Par exemple vous pouvez le récupérer un jour, dans un état déplorable, grevé d'hypothèques ou d'un usufruit qui en bloquera la cession pendant des années, voir des dizaines d'années.

Vous pouvez aussi ne rien brécuoérer du tout.

TRES MAUVAIS CHOIX
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
La retraite de ma mère ne lui permet pas d'entretenir la maison (F 8 + pool house de 15 m2 + piscine de 30 m2 + garage de 70 m2 + mezzanine sur 1000 m2 de terrain à 20 km de la mer) rien que les impôts locaux, il y en a pour 1 500 €.

Il est donc vital que ma mère puisse vendre la maison pour investir dans un appartement.

Mon frère me dit que l'on y verra plus clair chez le notaire quand la maison sera vendue.
Utilisateur anonyme - 19 déc. 2014 à 14:55
Etant donné que cette maison n'appartient pas complètement à votre mère, elle ne peut pas être vendue sans l'accord de tous les propriétaires. La maison ne sera vendue qu'à condition que vous ayez décidé, d'abord, si vous acceptez ou renoncez à la succession ; et dans le cas où vous renonceriez, il faudra ensuite attendre la décision des héritiers suivants (vos descendants).
Votre frère a de drôle d'idées : il existe une solution toute simple qui consiste à réinvestir avec votre mère. Ainsi personne ne perd rien et vous non plus (en cas d'excédent restant de la vente, après le nouvel investissement, cet excédent sera réparti entre vous selon vos droits)
Répondre
roudoudou22 9119Messages postés vendredi 11 janvier 2013Date d'inscription 23 octobre 2017 Dernière intervention - 19 déc. 2014 à 15:21
Il est donc vital que ma mère puisse vendre la maison pour investir dans un appartement.

Faux puisque vous pouvez vendre avec elle et utiliser cet argent en remploi pour loger votre mère à sa convenance.

Mon frère me dit que l'on y verra plus clair chez le notaire quand la maison sera vendue.

Vous verrez surtout que vous aurez fait une grosse ânerie.

Très équivoque l'attitude de votre frère d'insister pour vous faire faire une telle bêtise.

Réfléchissez un peu par vous même au lieu de vous laisser manipuler. Vous n'êtes pourtant pas décérébrée !!!!
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Mon frère et moi somme d'accord pour que maman puisse user de l'argent de la vente de la maison comme il lui semble, j'ai confiance, je connais ma mère, et de toute façon, je n'ai jamais considéré cette maison comme mienne, c'est ma mère et mon père qui l'on payé avec l'argent gagné à la sueur de leur front.

Je ne vois pas pourquoi j'aurais un quelconque droit sur cette maison.
Utilisateur anonyme - 19 déc. 2014 à 19:41
Parce que :
1) en supposant que vous ayez accepté la succession de votre père, parce que c'est légalement et fiscalement impossible : c'est une donation, donc vous devriez le déclarer en tant que tel et payer des droits --> donc financièrement aussi c'est idiot
2) en supposant que vous renonciez (ou que vous puissiez encore renoncer) à la succession, à moins que ni votre frère ni vous n'ayez de descendants, votre part ne revient pas à votre mère mais à vos descendants : c'est la loi !
3) et enfin parce qu'il existe une solution prévue pour ça, mais manifestement vous ne voulez pas le comprendre
4) sans parler de votre responsabilité envers vos descendants à qui vous devez aussi penser ; votre confiance envers votre mère vous honore ; en cherchant un peu dans ce forum vous verrez le nombre de personnes qui regrettent...
Bonne soirée
Répondre
florence_yvonne 156Messages postés mercredi 20 février 2008Date d'inscription 23 octobre 2017 Dernière intervention - 11 oct. 2017 à 15:25
La maison familiale est toujours à la vente.

Je me suis rendue chez le notaire et j'ai constaté que que l'acte de succession avait été signé par ma mère, mais ni par mon frère ni par moi, quelles en sont les conséquence ?

Mon frère désire faire une renonciation de sa part d'héritage, dois-je faire de même ?

De plus, mon frère a une fille de 13 ans et moi un fils de 29 ans et une fille de 32 ans sous curatelle renforcée.

Je ne sais pas quoi faire étant d'accord pour laisser à ma mère l'usage de ma part sur la maison

Avec mes remerciements
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
D'après mon frère, il s'agit seulement d'autoriser la vente de la maison et de donner l'usufruit cet l'argent de la vente à notre mère.
roudoudou22 9119Messages postés vendredi 11 janvier 2013Date d'inscription 23 octobre 2017 Dernière intervention - 20 déc. 2014 à 13:00
Et d'après vous, il s'agit de quoi ?
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Mon frère à vu le notaire, donc je crois qu'il sait de quoi il parle, mais c'est vrai que je me pose des questions.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

Hier j'ai vu ma mère, elle nous a dit que le notaire lui avait fortement déconseillé la société civile immobilière.

Il lui a dit qu'elle devait vendre la maison familiale et nous donner notre part à mon frère et à moi. Quand j'ai essayé de lui expliquer les avantage de la SCI, mon frère a dit que l'on trouvait n'importe quoi sur internet et que la SCI n'était pas une option.

Du coup, je ne sais pas quoi faire.

Cordialement.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une