Signaler

Entretien d'une haie plantée en vigne vierge [Résolu]

Posez votre question jean3328 787Messages postés jeudi 28 mars 2013Date d'inscription 17 novembre 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 15 nov. 2017 à 14:18 par jean3328
Bonjour ,
Ma propriété est séparée de celle du voisin par un muret mitoyen de 0,7 m de haut sur lequel un simple grillage de 1 m a été posé.
Mon voisin a planté une haie de vigne vierge a une distance d' environ 10 cm de ce mur et malgré mes nombreuses demandes n'effectue plus aucun entretien de cette haie.
Actuellement , des pousses de plusieurs métres de longueur retombent de notre grillage
mitoyen et viennent s'enraciner dans le sol de mon jardin potager.
Que faire pour obliger ce voisin a entretenir sa haie ? Saisir le tribunal d'instance ou le conciliateur de justice ?
Je souhaiterai trouver une solution durable dans le temps pour que mon voisin effectue au moins deux opérations de taillage chaque année.....
Merci d'avance pour vos précieux conseils.
Utile
+1
plus moins
Bonjour,
En complément à ma question de ci-dessus, Est-ce que quelqu'un pourrait me dire si pour la justice , ces pousses très envahissantes de vigne vierge seront considérées et traitées comme des branches ou bien des brindilles.
Ceci pour éviter de me retrouver " débouté " par le tribunal , et alors , une
saisie du conciliateur de justice serait plus convenante.
Merci de vos avis.
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Bonjour,

La vigne vierge étant un arbrisseau, il est donc concerné par l'art.671 et 673 du code civil.
jean3328 787Messages postés jeudi 28 mars 2013Date d'inscription 17 novembre 2017 Dernière intervention - 26 mai 2016 à 17:21
Bonjour bern29 ,
Merci pour votre rassurante réponse.
J'envisage de faire parvenir a mon voisin une derniére demande de mise en conformité par courrier Recommandé avec Accusé de Réception , je ne sais pas si cela est obligatoire avant de lancer la procédure ( car pour le moment je ne lui ai adressé que des courriers ordinaires ou des demandes verbales).
Bonne fin de journée.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour
La lettre recommandée A R n'ayant pas été retirée par mon voisin , elle m'a été retournée.
Si je fais bonne lecture des articles 671 ,672 et 673 du code civil , il me semble comprendre qu'aucune plantation (arbre , arbrisseau , arbuste ) serai autorisé à une distance moindre de 50 cm de la limite séparative.
Je précise que cette haie de vigne vierge n'a jamais atteint 2 métres de hauteur. Ce qui me gêne c'est son débordement avec des pousses et des lianes de plusieurs mètres de longueur qui retombent ou traversent le grillage
mitoyen et qui viennent s'étendre sur le sol de mon jardin potager.
Question n°1 : Est-ce que cette plantation est légale ?
Question n°2 :Est-ce que , suivant les conditions de l'article 672 du code civil je peux demander et en obtenir son arrachage.
Tous les différents avis seront bienvenus et je vous en remercie par avance.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
"La lettre recommandée A R n'ayant pas été retirée par mon voisin , elle m'a été retournée." : à conserver très précieusement sans l'ouvrir ni la modifier en quoi que ce soit.

Par une jurisprudence constante, un recommandé sciemment non retiré (sauf dans les affaires de rupture de bail) porte tous les effets juridiques d'un recommandé réellement remis.

Donc ce voisin a légalement bien reçu ce recommandé....

Les détails ici >>> http://droit-finances.commentcamarche.net/forum/affich-6943849-recommande-non-retire
jean3328 787Messages postés jeudi 28 mars 2013Date d'inscription 17 novembre 2017 Dernière intervention - 20 juil. 2016 à 21:20
Merci BmV pour l'explication et bonne soirée.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour ,

Réponse a l'attention de bern29 et BmV

Dans le cadre " d'une démarche préalable en vue de résolution amiable
de litige " et avec le concours efficace et sérieux du juriste de mon assurance
juridique , je suis arrivé a faire comprendre a mon voisin l'intérêt qui était le sien dans l'utilisation de cette voix qui a évité une procédure judiciaire.
De plus , ayant été informé du contenu des articles 671 , 672 et 673 du code civil , il a taillé toutes ses autres plantations situées en limite de propriété.

Après 18 mois d'échange de nombreux courriers , nous sommes arrivés enfin a traiter amiablement ce probléme qui durait depuis de nombreuses années.

Cordialement et merci a vous deux .
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une