Fourrière [Résolu]

taz15 14 Messages postés lundi 7 septembre 2015Date d'inscription 1 avril 2017 Dernière intervention - 18 sept. 2016 à 19:46 - Dernière réponse : hoquei44 7455 Messages postés dimanche 19 janvier 2014Date d'inscription 17 décembre 2017 Dernière intervention
- 18 sept. 2016 à 19:59
Bonjour,
Le dimanche à 15h20 j étais garée à Paris 75013 devant un panneau :
Interdit de 0h00 à 18h30 les jeudis et dimanches sauf aux véhicules d approvisionnement du marché de 5h00 à 14h30 le jeudi
De 5h00 à 15h00 le dimanche
Je me pointe à 17h,, plus de voiture,, elle a été enlevée, et se trouvée à la fourrière.
Moi, honnêtement j ai compris qu à partir de 15 h le dimanche, on pourra se garer..
Puis je contester la somme payée 179 euros plus 35 euros d amande ???
Comment procéder ?
Cordialement.
Afficher la suite 

3 réponses

Répondre au sujet
hoquei44 7455 Messages postés dimanche 19 janvier 2014Date d'inscription 17 décembre 2017 Dernière intervention - Modifié par hoquei44 le 18/09/2016 à 19:50
0
Utile
Bonjour,

Vous voulez contester quoi exactement, car vous n'êtes pas un véhicule d'approvisionnement ? Vous vous êtes garer à un endroit où vous n'aviez pas le droit.
Je ne vois pas ce que vous pouvez contester à moins de vouloir payer la majoration de l'amende et des jours de fourrière.

CB

« Poser une question, c'est bien. Lire les réponses, c'est mieux. »
Commenter la réponse de hoquei44
taz15 14 Messages postés lundi 7 septembre 2015Date d'inscription 1 avril 2017 Dernière intervention - 18 sept. 2016 à 19:55
0
Utile
1
On a bien le droit de s'égarer le dimanche à partir de 15h , no?
Merci
hoquei44 7455 Messages postés dimanche 19 janvier 2014Date d'inscription 17 décembre 2017 Dernière intervention - 18 sept. 2016 à 19:59
Non, c'est interdit. C'est même vous qui l'avez indiqué :

Interdit de 0h00 à 18h30 les jeudis et dimanches Le reste ne concerne que les véhicules d'approvisionnement.

CB
Commenter la réponse de taz15
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une