Signaler

Prime de brevet

Posez votre question farafar - Dernière réponse le 24 sept. 2016 à 09:49
Bonjour,
J'ai été pris en CDD pour développer un nouveau produit pour une société. Durant mon travail (j'étais le seul à travailler sur le projet), j'ai apporté de nouveaux éléments au produit à développer qui font que la société déposera un brevet.
J'ai lu sur legifrance.gouv que:
- la société a l'obligation de mettre le nom de l'inventeur sur le brevet
- la société doit verser un prime à l'inventeur du brevet
- En cas de commercialisation dans les cinq ans, la société doit verser des intérêts à l'inventeur (même s'il n'est plus employé)
Cependant, j'ai appris que dans cette société, l'inventeur d'un brevet déposé ne reçoit pas de prime.
Étant donné que j'ai conçu et imaginé la totalité du produit et des éléments qui constituent la base du brevet, est-ce que légalement la société a les trois obligations que j'ai cité ci-dessus ?
Si oui, que dois-je faire si elle ne respecte pas ses obligations ?
Merci.
Afficher la suite 
Utile
+0
moins plus
Bonjour,

Pouvez-vous mettre les références qui indiquent qu'un salarié possède des droits sur son activité ?

CB
farafar- 23 sept. 2016 à 21:45
Bonjour,
celle du batîment.
Répondre
farafar- 23 sept. 2016 à 21:53
Selon l'article 63 de la Convention collective nationale des ingénieurs, assimilés et cadres du bâtiment, en vigueur le 1er juillet 1956 :

Si, dans un délai de cinq ans consécutif à la prise du brevet, celui-ci a donné lieu à une exploitation commerciale,
l'I.A.C. dont le nom est mentionné sur le brevet a droit à une gratification en rapport avec la valeur de l'invention
et cela même dans le cas où l'I.A.C. serait à la retraite ou ne serait plus au service de l'entreprise.
Cette disposition s'applique également à tout procédé breveté nouveau de fabrication qui, notoirement appliqué,
accroît la productivité de la fabrication à laquelle il s'applique.
Le montant de cette gratification sera établi forfaitairement en tenant compte du cadre général de recherche dans
lequel s'est placée l'invention, des difficultés de la mise au point pratique, de la contribution personnelle originale
de l'intéressé dans l'individualisation de l'invention elle-même et de l'intérêt commercial de celle-ci. L'intéressé
sera tenu informé de ces différents éléments.
Répondre
hoquei44 4147Messages postés dimanche 19 janvier 2014Date d'inscription 24 septembre 2016 Dernière intervention - 23 sept. 2016 à 23:07
Donc, cela ne vous concerne pas du tout.

Vous êtes soumis à la convention collective du "bâtiment" et non aux autres.
Pour bénéficier de ses droits, il faudrait que vous changiez d'entreprise pour en rejoindre une soumise à cette convention collective.

CB
Répondre
farafar- 24 sept. 2016 à 00:48
comment ça ?

Je suis ingénieur dans une société attachée à la convention collective du batiment. Vous me dites que la Convention collective nationale des ingénieurs, assimilés et cadres du bâtiment ne me concerne pas ?
Répondre
hoquei44 4147Messages postés dimanche 19 janvier 2014Date d'inscription 24 septembre 2016 Dernière intervention - 24 sept. 2016 à 09:49
Bonjour,

Ce n'est pas le poste du salarié qui indique la convention collective mais l'activité de l'entreprise.

Vous êtes ingénieur, vous travaillez dans le bâtiment, mais cela n'implique pas obligatoirement que votre entreprise travaille dans une entreprise "d’ingénierie du bâtiment".
La seule convention collective qui vous est applicable est celle qui figure, notamment sur votre bulletin de paie.
Si celle-ci ne correspond pas à celle du texte de legifrance que vous mentionnez, il ne faut pas aller plus loin.

CB
Répondre
Ajouter un commentaire

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une