Révision à la hause du taux, si autre assurance [Résolu]

Stéphane - 11 oct. 2016 à 12:36 - Dernière réponse :  Stéphane
- 11 oct. 2016 à 15:12
Bonjour,

D'après la loi Lagarde, pour un nouveau crédit Immo, on peut prendre une autre assurance qu'à la banque.
D'après ce que j'ai pu en lire le banquier ne devrais pas avoir le droit de refuser et qu'il n'aurait pas le droit de réviser le taux du crédit à la hausse si l'assurance est prise chez un tiers.

Or j'ai eu un mail de ça part qui me dit que si la direction donnait sont accord pour une délégation d'assurance (donc qu'il pourrait peut-être refuser), il reverrait probablement le taux du crédit à la hausse.

Donc ce que j'aimerais savoir, c'est :
- Peut-il refuser le choix d'une autre assurance ?
- Peut-il réviser le taux à la hausse si l'on ne prend pas l'assurance chez lui ?

Si je pouvais avoir les articles de loi qui en parle, je pourrais plus facilement aller, le voir et lui en parler.

D'avance merci pour vos réponses.
Afficher la suite 

6 réponses

Répondre au sujet
Poisson92100 21306 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 15 décembre 2017 Dernière intervention - Modifié par Poisson92100 le 11/10/2016 à 13:15
+2
Utile
1
Bonjour
Il font de l'obstruction passive mais ce n'est pas illégal tant que le prêt n'est pas signé
Vous prenez leur assurance et avez 12 mois pour en changer derrière...cela règlera votre problème
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Je vois l'idée de la chose.
Même si je trouve ça complètement idiot, de leur dire ok pour l'assurance et dans la fouler leur dire je vais ailleurs.

Mais merci pour cette information.
Commenter la réponse de Poisson92100
dna.factory 15406 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 15 décembre 2017 Dernière intervention - 11 oct. 2016 à 13:15
+2
Utile
2
il reverrait probablement le taux du crédit à la hausse.
C'est pas tout à fait ça.
En fait, c'est même le contraire :
Il baisse le taux parce que vous prenez l'assurance chez lui.

C'est le principe d'une promotion.
si vous achetez 3 produit, on vous rembourse le troisième.
ce qui fait que vous payez chaque produit 66% de son prix.
Mais si vous en achetez qu'un seul, vous le payez à son prix plein.

Pour le reste, enchainez sur le message de poisson... je pourrais faire du copier coller.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Pour moi cela s'appelle pousser à la consommation.
Si j'ai besoin que d'un produit pourquoi devoir en acheter X en plus pour que ce soit moins chère ?

Ah les banquier on quand même la belle vie.
dna.factory 15406 Messages postés mercredi 18 avril 2007Date d'inscriptionContributeurStatut 15 décembre 2017 Dernière intervention - 11 oct. 2016 à 14:45
Si j'ai besoin que d'un produit pourquoi devoir en acheter X en plus pour que ce soit moins chère ?
Encore une fois vous prenez la situation a l'envers.
Vous n'avez pas à en acheter plus pour que ce soit moins cher (a moins que vous fassiez partie de ces gens qui ne peuvent PAS passer à coter d'une promotion).
C'est moins cher PARCE que vous en achetez plus.
Ca s'appelle des économies d'échelles.
1 article coute 1
2 articles coutent 1.9 (soit 0.95/u)
3 articles coutent 2.8 (soit 0.93/u)
4 articles coutent 3.7 (soit 0.92/u)

Regardez les prix unitaires en magasin.
Le prix unitaire du paquet familial est toujours inférieur au prix unitaire du petit paquet.
Si vous n'aimez pas ça... tant pis pour vous... c'est la base de notre économie.

Ah les banquier on quand même la belle vie.
La solution est simple.
Devenez banquier vous même.
Commenter la réponse de dna.factory
Stéphane - 11 oct. 2016 à 15:12
0
Utile
Bon merci à tous pour vos réponses mais j'ai trouvé ce que je voulais.

On peux bien allez voir la concurrence pour les assurances et en plus ils n'ont pas le droit de revoir le taux qu'il soit fixe ou variable.

LOI LAGARDE n° 2010-737 article 21
http://www.legifrance.gouv.fr/...

Code de la consommation - Article L312-9
http://www.legifrance.gouv.fr/...
Commenter la réponse de Stéphane
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une