Signaler

Enfant placé jusqu'à quel âge ?

Posez votre question Sunny75017 - Dernière réponse le 12 oct. 2017 à 00:10 par Mimilo
Bonjour,

Ma soeur a eu son fils (âgé à l' époque de 6/7ans )placé en famille d' accueil car elle n' avait ni travail, ni logement.

Elle ne peut le voir que sous surveillance alors qu' elle ne l' a ni battu, ni maltraité.

Jusqu'à maintenant, l' enfant n' a pas le droit de prendre contact ni avec sa mère, ni avec sa famille.

Il aura 18 ans le 4 décembre 2017 et elle demande si la tutelle cessera à sa majorité et si son enfant pourra reprendre le droit de la revoir ainsi que sa famille sans l' aval du juge ?

Merci pour ma soeur qui est désespérée.
Utile
+3
plus moins
bonsoir ;je pense que votre sœur ne sait pas tout ou ne comprend pas tout du jugement ou ne vous dit pas tout.
pour qu'un jeune ne puisse pas revenir chez sa mère c'est qu'il y a un risque de danger chez elle ou avec elle ;suffisamment important pour avoir un placement si long soit elle ne vous parle pas des vrais problèmes soit elle ne s'en rend pas compte.... cela arrive et les gens ne comprennent pas pourquoi leur enfant est placé...;ensuite à partir de 18 ans il s'agit sans doute d'un contrat jeune majeur: si le jeune veut continuer à être aidé et protégé jusqu'à ses 21 ans il doit respecter des conditions précises :étude ou travail ,ne pas avoir affaire à la justice ect ect ;il y aura une aide à l'autonomie si le jeune respecte ces conditions mais il peut très bien refuser cette aide ou se voir "éjecter" de cette protection jeune majeur ...
votre sœur n'a pas de travail ni de logement,depuis 10 ans? :où vit elle,? avez vous lu/vu vous même le jugement ou écoutez vous juste votre sœur? car peut être l'a t elle mal compris..
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonsoir,

Plus de 10 ans de placement, c'est qu'il y a un gros problème dont votre soeur ne vous a pas parlé.
Il faut que votre soeur fasse une demande au juge qui a ordonné le placement pour démontrer que le "problème" (certainement autre que logement et travail) a été résolu, chose qui aurait dûe être faite depuis bien longtemps.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Pourquoi depuis plus de 10 ans celle ci n'a pas pu le récupérer ?
C'est un peu bizarre !!!!

A ces 18 ans, il sera majeur, il pourra faire ce qu'il veut.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
C' est parceque à l' heure actuelle, ma soeur n' a toujours pas de travail ni logement.

Elle même ne comprends pas là décision du juge qui lui aurait dit que l' enfant serait placé jusqu'à ses 21 ans, ou du moins, ne pas avoir le droit de reprendre contact avec sa mère et sa famille.

Ce juge en a-t-il le droit ?


Un tel acharnement de la part d' un juge alors qu' il n' y a eu aucune maltraitance, cela me dépasse.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
C'est pour le protéger, que l'enfant a été placé, au moins il a un toit, une éducation, et à manger dans son assiète.
Je ne veux pas juger, mais votre soeur, n'ayant ni toit ni logement, pourrait faire quoi pour ce gosse ????

Elle aurait pu demander depuis tout ce temps, un droit de visite dans un lieu médiatisé
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Mais elle a un droit de visite une fois par mois toute seule dans un local prévu pour ça.

Mais la question n' est plus là, elle veut juste savoir si à la majorité de l' enfant, le placement d' accueil cesse à ce moment là ?

Si l' enfant pourra prendre contact avec ma soeur et sa famille en toute liberté ?

D' après ma soeur, le juge aurait décidé le placement Jusqu'à ses 21 ans. En a t il le droit ?
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
l'enfant a donc contact avec sa mère puisqu'elle le voit en lieu de visite.
Si le jugement fait état d'un placement jusqu'à 21 ans, c'est ainsi.
Qu'en pense le jeune ? que souhaite t'il ?
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Mais même à 18 ans, l' enfant n' est pas majeur et libre de tous mouvements ????

Pour l' instant, le juge n' a pas demandé l' avis de l' enfant.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Il est majeur à 18 ans, en effet, mais le jugement précise 21 ans.
Vous dites que votre soeur n'a toujours pas de toit ni travail, et elle veut reprendre le jeune ? comment va t'elle faire ?
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
C' est bizarre....la loi dit qu' on est majeur à 18 ans et un juge decide son placement Jusqu'à 21 ans.... je trouve cela contradictoire qu' un juge aille au delà des lois...
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
C'est à votre soeur qu'il faut demander !!!!
Si un juge a trouvé necessaire que le placement soit ainsi pour son bien.

Si votre soeur souhaite un changement du jugement, qu'elle en fasse la demande, et qu'elle apporte les preuves qu'elle est capable financièrement et matériellement de s'occuper de son fils.
Donnez votre avis
Utile
-1
plus moins
Merci pour votre réponse.

Ma soeur vient de me dire qu' il n' y a d' autre problème que ce que je viens de décrire.

Elle voudrait juste savoir si le placement en famille d' accueil cesse à sa majorité ?

Son fils pourra t il prendre contact avec elle et sa famille en toute liberté ?
Mimilo- 12 oct. 2017 à 00:10
Il peut faire appel au jaf pour être entendu l enfants ils sont là pour parler à la place de l enfants et faire falloir c droit il a même droit à un avocat mais c lui qui doit faire la demande peut être que lui ne veux pas reprendre contact avec sa mère et sa familles ?? C bizarre moi mes enfants sont placés depuis 2 ans et mes droits se sont améliorées il dorme chez moi et il vienne pour les week-end j ai un logement mais j ai arrêté de travailler pour le moment il faut que votre soeur se trouve un logement d urgence déjà elle aura plus de droits
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une