Voiture non roulante sur parking privé [Résolu]

Kitty - 7 mars 2017 à 21:05 - Dernière réponse :  Kitty
- 8 mars 2017 à 12:42
Bonjour,
Je m'excuse par avance si ma question n'est pas au bon endroit.
Comme indiqué dans le titre, je suis propriétaire d'une place de parking privée en extérieur sur laquelle est garée mon véhicule non roulant (assuré).
Depuis quelques mois, la présidente du conseil syndical me demande expressément de retirer mon "épave" (qui n'en est pas une !), ce que je ne souhaite pas faire pensant être dans mon droit.
Quels sont mes droits et les siens ?
Suis-je obligée de retirer mon véhicule ?
Merci par avance et bonne soirée.
Afficher la suite 

3 réponses

Répondre au sujet
kasom 24735 Messages postés samedi 25 septembre 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 13 décembre 2017 Dernière intervention - 7 mars 2017 à 21:13
+15
Utile
bonjour

le syndic n'a pas à intervenir si vous êtes garé sur votre place, qu'elle est assurée

qu'elle vous justifie à quel titre elle fait cette demande , si ce n'est que cette voiture la "dérange " peut être
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de kasom
Poisson92100 21297 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 13 décembre 2017 Dernière intervention - 7 mars 2017 à 22:27
+2
Utile
J'ai eu un voisin qui était dans votre cas (de vielles 4l qu'il collectionnait - des cons lui ont fiat un procès et l'ont perdu- 3 ans après les mêmes imbécile ont retenté de lui interdire ses voiture en invoquant le danger des batteries et carburant - re- débouté

Rien dans la loi ou dans votre RdC ne dit que votre voiture doit être en état de rouler !
Main courante si vous subissez un harcèlement de cette dame !
Commenter la réponse de Poisson92100
+1
Utile
Bien l'bonjour à vous !
Merci pour vos réponses, mine de rien elles font plaisir à lire.

La main courante ne sera pas nécessaire. A partir du moment où je ne suis pas en infraction c'est le plus important.

Merci encore à vous.
Commenter la réponse de Kitty
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une