Signaler

Succession- renonciation. [Résolu]

Posez votre question retraite1979 8Messages postés dimanche 12 mars 2017Date d'inscription 12 mars 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 12 mars 2017 à 19:16 par Tictac
Bonjour à tous.
Nouveau sur le forum, je viens vous demander de bien vouloir me renseigner sur un problème dont je n'arrive pas à trouver la réponse sur le net.
Mon épouse vient d’hériter de son frère DCD qui avait établit un testament dans lequel il donnait l'usufruit de sa maison à sa compagne, il n'était pas marié ni pacser.
Elle a établit une renonciation à succession envoyée au TGI et dont le greffe lui a délivré un reçu du dit document.
Maintenant la question .
Peut-elle revenir sur cette renonciation?
a-elle un délai pour le faire et si oui combien de temps et avec quel document?
Merci de votre ou vos réponses.
Dans l'attente de vous lire tous mes remerciements .
Afficher la suite 
Utile
+0
plus moins
Peut-elle revenir sur cette renonciation?
Réponse affirmative avec le risque de devoir obligatoirement accepter la succession purement et simplement sans possibilité de renoncer (évidemment) ni d'accepter sous condition, sous bénéfice d'inventaire ou à concurrence de l'actif net.

a-elle un délai pour le faire et si oui combien de temps et avec quel document?
Après un délai de 10 ans, l'héritier est déchu de ses droits.
Mais en sa qualité de légataire de l'usufruit, la compagne va demander la délivrance de son legs à l'héritière, laquelle ayant renoncé à la succession ne pourra y consentir.
La succession risque d'être déclarée vacante pour un jugement du tribunal désignant l'administration France-Domaine dans la fonction de curateur à laquelle la légataire va demander cette délivrance.

Or accepter la succession par l'héritière va automatiquement déclencher cette demande de délivrance du legs de la part de la légataire.
Si elle est relativement jeune, cette situation
"abracadabrantesque" risque de s'éterniser :
-combien de temps ?
Beaucoup de problèmes en perspective.

Sachant que cette légataire n'étant ni l'épouse, ni la partenaire d'un PACS, sera assujettie aux droits de succession au taux de 60 %. Il est à peu près certain qu'elle "jettera l'éponge" en renonçant à son legs, seule solution pour sortir de cette situation.

Solution dans l'immédiat :-wait and see !
retraite1979 8Messages postés dimanche 12 mars 2017Date d'inscription 12 mars 2017 Dernière intervention - 12 mars 2017 à 16:48
Bonjour Condorcet.
Merci pour votre réponse, mais je m’aperçoit que j'ai vraiment mal posé mes questions. c'est pour cela que j'ai reformuler mes questions en espérant cette fois qu'elles sont bien posées.
En attentant, je viens vous préciser qu'il s'agit de mon épouse qui à renoncer à la succession
-Elle voudrait savoir si elle peut revenir sur cette décision
-Combien de temps elle a pour faire peut être cette annulation et avec qu'elle "papier"
-En cas de maintien de cette renonciation de mon épouse , comme son frère n'avait pas d'enfant, le notaire charger de la succession va t-il contacter nos 3 enfants et 7 petit enfants ?
Encore merci
MB .
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Qui a renoncé : votre épouse ou la compagne ? Quelqu'un a t'il déjà accepté la succession ? Votre beau frère avait-il des enfants ? Votre épouse a t elle des enfants ?
retraite1979 8Messages postés dimanche 12 mars 2017Date d'inscription 12 mars 2017 Dernière intervention - 12 mars 2017 à 16:33
Bonjour Tictac. Merci pour vos question .
Pour vous répondre :
C'est mon épouse qui a renoncée, non personne n'a encore accepter, son frère n'avait pas d'enfant. Mon épouse et moi même avons 3 enfants et 7 petit enfants . 4 majeurs et 3 mineurs .
Encore merci.
J'ai représenté ma question en étant cette fois ci plus clair.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Je tiens à vous remercier pour la rapidité et la qualité de la réponse, Mais je crains de n'avoir pas bien exprimer ma question.
Je reviens sur ma question .
Mon épouse a hériter de sons frère dcd, qui à donne en usufruit sa maison à une tiers personne.
Mon épouse a établit et transmis au TGI une renonciation de succession de son frère
- Mon épouse peut -elle revenir sur cette décision ?.
-Qu'elle est le délais que mon épouse a pour revenir sur cette décision et avec qu'elle document ?
-si elle maintient sa renonciation, nos enfants seront -ils sollicités?
- en cas de renonciation de leurs part, leurs enfants (donc nos petits enfants) seront -ils à leur tour sollicités?
voilà, j’espère que cette fois là, mes question sont bien posées, je m’excuse pour le temps perdus.
Je vous remercie d'avance de bien vouloir répondre à ces questions.
MB
Tictac- 12 mars 2017 à 18:39
Vous avez sans doute mal compris ma remarque : c'est vous qui avez écrit"son frère vivait depuis longtemps avec cette personne et nous ne voulions pas et nous ne voulons toujours pas lui faire des problèmes suite à son usufruit", je n'ai rien inventé.

Votre épouse aurait renoncé avant l'ouverture du testament ?
Répondre
retraite1979 8Messages postés dimanche 12 mars 2017Date d'inscription 12 mars 2017 Dernière intervention - 12 mars 2017 à 19:09
nous ignorions qu'il y avait un testament et encore moins sa teneur,
Comment renoncer à une chose lorsque que l'on ignore qu'elle existe .
Encore merci tictac
Répondre
Tictac- 12 mars 2017 à 19:16
Comment renoncer à une chose lorsque que l'on ignore qu'elle existe
Mais c'est exactement ce qu'a fait votre épouse : elle a renoncé à un héritage sans savoir s'il existait, puisque son frère aurait pu la déshériter complètement ; elle aurait dû se rendre d'abord chez le notaire pour savoir de quoi il retournait, ainsi il l'aurait aussi renseignée sur les conséquences d'une renonciation pour vos descendants
Répondre
condorcet 22667Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 11 août 2017 Dernière intervention - 12 mars 2017 à 17:15
- Mon épouse peut -elle revenir sur cette décision ?.
-Qu'elle est le délais que mon épouse a pour revenir sur cette décision et avec qu'elle document ?

Je vous ai déjà répondu sur ces 2 points.

-si elle maintient sa renonciation, nos enfants seront -ils sollicités?
- en cas de renonciation de leurs part, leurs enfants (donc nos petits enfants) seront -ils à leur tour sollicités?

Réponse affirmative.
Mais vous ne l'aviez pas précisé.
Sinon, je vous aurais fait une autre réponse.
Répondre
retraite1979 8Messages postés dimanche 12 mars 2017Date d'inscription 12 mars 2017 Dernière intervention - 12 mars 2017 à 18:03
Oui tout a fait .
Merci pour votre aide et conseils .
il est très agréable de rencontrer sur le net des personnes aussi compétente que vous et aussi aimable. Encore Merci
MB
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une