Inscription Pôle Emploi d'un ex salarié associé

sab - 19 mars 2017 à 17:46 - Dernière réponse :  Any--Li
- 19 mars 2017 à 20:09
Bonjour,

Je travaille depuis 2011 dans une SARL dont je suis associé minoritaire. J'ai un contrat de travail depuis le début et des fiches de paie. Je n'ai pas la signature sur les comptes.

Suite a des soucis de santé, nous avons convenu avec le gérant de faire une rupture conventionnelle.
Je fais donc les démarches nécessaires à mon inscription à Pôle Emploi mais ces derniers me demandent quantités de justificatif dont certain que je ne comprends pas à quoi ça correspond, surtout qu'il me les refuse sans m'expliquer pourquoi.

Que dois je faire apparaître sur un descriptif de la fonction occupée?
L'inscription au répertoire des métier c'est le Kbis?

Bref, je suis désespérée par la situation. Pouvez vous m'aidez?
Merci d'avance.
Afficher la suite 

3 réponses

Répondre au sujet
0
Utile
2
le kbis c'est à la chambre de commerce !

A la chambre des métiers c'est le D1 qu'il faut demander !


vous auriez du lors de l'établissement de votre contrat demander à pole emploi si vous étiez éligible en cas de perte d'emploi

comme vous ne l'avez pas fait .. pole emploi vous le demande maintenant ...!

faites vous aider par votre expert comptable (qui aurait du vous dire qu'il fallait faire cette enquête avant de vous embaucher)
saburnin 1 Messages postés dimanche 19 mars 2017Date d'inscription 19 mars 2017 Dernière intervention - 19 mars 2017 à 18:55
Merci de votre réponse. Je verrais avec le comptable même si à chaque fois il me fait suer puisque je ne suis pas gérant et que je demande des infos confidentielles.
Any--Li > saburnin 1 Messages postés dimanche 19 mars 2017Date d'inscription 19 mars 2017 Dernière intervention - 19 mars 2017 à 20:09
c'était quand même à lui de vous informer qu'il y avait une enquête à faire .. et à lui aussi de la remplir .

pour le description de la fonction, vous notez ce qui est indiqué dans votre contrat de travail
Commenter la réponse de Any--Li
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une