Signaler

Rupture conventionnelle refusée [Résolu]

Posez votre question 25lk 1Messages postés mardi 25 avril 2017Date d'inscription 25 avril 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 25 avril 2017 à 09:04 par dna.factory
bonjour,j'ai quelques questions à vous poser:
mon employeur peut il refuser une rupture conventionnelle de contrat de travail après l'avoir refuser 2 fois,est il obligé de l'accepter à la 3éme demande;merci.
je travaille de nuit depuis plus de 7 ans,dans une entreprise qui a perdu le site ou j'étais:je suis repris par la société entrante,mais ce nouvel employeur veut me faire travailler de jour;pourriez vous me dire s'il n'y a pas une modification substantielle de mon contrat de travail?et les articles de loi du code du travail qui stipulent qu'un salarié travaillant de nuit depuis plus de 2 ans,ne peut retravailler en cycle de jour.
merci de votre attention et de votre aide,
cordialement,mr FORTE jean
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

non, un employeur n'a aucune obligation d'accepter une rupture conventionnelle.

Vérifiez votre contrat pour savoir si le poste de nuit est bien noté. Mais attendez d'autres réponses.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
est il obligé de l'accepter à la 3éme demande
Mais lol... qu'est-ce qu'il faut pas lire...

En traduction, ça veut dire que si vous allez voir une connaissance et que vous lui demandez 10 000 euros, à la troisième demande il est obligé de vous les donner (parce qu'une rupture conventionelle, l'employeur est obligé de vous donner des primes de licenciement qui peuvent être conséquentes) ?
Donnez moi 10 000 euros
Donnez moi 10 000 euros
Donnez moi 10 000 euros
Merci, je vous envoie mon rib par messagerie privé.

Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une