Signaler

Emprunter avec conjoint FICP [Résolu]

Posez votre question Anarcke 7Messages postés mercredi 26 avril 2017Date d'inscription 27 avril 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 27 avril 2017 à 17:05 par doris33
Bonjour,

Je vous expose ma situation, en espérant que vous pourrez me conseiller.
Je suis actuellement marié, avec 3 enfants mineurs.
Mon épouse est fichée FICP (qui se terminerait en Août 2018), mais pas interdit bancaire, suite à la revente de son appartement acheté en commun avec son ex-conjoint, revendu en 2012. Elle a fini de rembourser sa part à la banque en 2013, mais est encore fichée BDF car son ex-conjoint lui n'a pas honoré sa part.
Ce monsieur est assigné en justice (d'après ce que je sais le jugement devrait intervenir prochainement, sans plus de précision, nous ne sommes pas particulièrement en bon termes avec lui pour cela et d'autres raisons) par la banque prêteuse, mais pas mon épouse (il lui avait montré l'assignation, mon épouse n'y figure pas), et nous n'avons jamais rien reçu depuis 2013, date de fin du remboursement de mon épouse.

Nous sommes mariés sous le régime de la communauté de bien, et je vais prochainement recevoir une donation me permettant d'envisager un achat immobilier pour résidence principale (et familiale) de plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Nous envisageons un prêt à taux zéro, pour lequel nous serions éligibles, couplé à un un PAS ou prêt conventionné. Le tout nous reviendrait moins cher mensuellement qu'une location, pour laquelle nous sommes à jour de paiement.

En revanche, je suis pour le moment demandeur d'emploi (notre plus jeune enfant n'est pas encore scolarisé), et mon épouse travaille en CDI avec un revenu d'environ 1300€ net/ mois.
Nous souhaiterions être co-emprunteurs, car madame perçoit le revenu stable.

Nous avons deux petits crédits conso qui se terminent bientôt, elle en mai 2017, moi dans quelques mois, et pour lesquelles nous sommes à jour de paiement.
Nous n'avons aucun compte en commun

Je crains qu'aucune banque ne nous prête le montant nécessaire a l'acquisition d'un bien immobilier à cause de ce fichage FICP. Et un transfert de prêt de la banque prêteuse de mon épouse et son ex-conjoint me semble exclut, étant donné la situation de ce monsieur.

Nous avons envisagé le passage au régime de la séparation de bien, mais du fait que nos enfants sont mineurs, il semble que cela doit passer devant un juge, avec un délai de traitement....long.
Le régime de participation aux acquêts est-il une solution envisageable?
Je crains qu'étant demandeur d'emploi, aucune banque n'accepte que j'emprunte seul.

Désolé pour le pavé, j'ai essayé d'être le plus clair possible afin d'avoir des réponses les plus adaptées possible.

Dans l'attente de vous lire, je vous remercie d'avance.

Anarcke
Afficher la suite 
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

vous êtes demandeur d'emploi, rien que cela est un obstacle majeur à l'obtention d'un prêt !!
Anarcke 7Messages postés mercredi 26 avril 2017Date d'inscription 27 avril 2017 Dernière intervention - 27 avril 2017 à 09:46
Bonjour,

C'est pour cela que je précise que c'est mon épouse qui travaille, et donc que nous souhaiterions qu'elle soit co-empruntrice. En effet, avec des mensualités de 450€/mois (inférieur au loyer que nous payons, une fois APL déduites), notre taux d'endettement (source rdv ADIL) est de 25.7%, ce qui laisse même un peu de marge pour arriver aux 33% d'endettement. De plus comme je le précise, je suis demandeur d'emploi par "obligation" du fait que notre petite dernière n'est pas encore scolarisée. Je suis déjà sur une piste pour un CDI à temps partiel pour cet été (temps partiel car je me trouve dans la même situation que beaucoup de femmes, on a juste inversé les rôles avec mon épouse).
Répondre
doris33 34636Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscription ContributeurStatut 26 mai 2017 Dernière intervention - 27 avril 2017 à 09:53
Votre dossier n'est pas solide devant une banque !! vous parlez de votre femme co-empruntrice, ce qui veut bien dire que vous seriez vous-même-emprunteur, donc personnellement je doute fort qu'une banque vous prête. Le statut de ficp n'arrange pas non plus les choses.

Mais rien ne vous empêche d'aller rencontrer votre banque.

La banque ne tient pas compte des allocations familiales dans le dossier.Et vous oubliez qu'il y a toujours des frais supplémentaires lorsqu'on est propriétaire (en autre la taxe foncière). Le salaire de votre épouse n'est pas non plus très élevé, tout cela fragilise votre dossier.
Répondre
Anarcke 7Messages postés mercredi 26 avril 2017Date d'inscription 27 avril 2017 Dernière intervention - 27 avril 2017 à 10:18
Je vais donc entrer un peu plus dans les chiffres, afin que les choses soient plus claires.

Je dispose déjà du montant pour régler les "frais de notaire", soit environ 10k €, et vais avoir un apport personnel d'environ 30k pour un coup total de l'opération de 140k, je peux même monter à 50k, mais souhaiterais éviter afin de conserver un peu de liquidités.
Il me semble (en fait je suis sûr) de plus que le PTZ est considéré comme un apport, et les prêts conventionnés permettent le maintien d'une partie des APL, qui viennent de fait réduire le coût des mensualités (c'est pour cela que la banque demande le quotient familial pour les prêts conventionnés, et donc tient compte des allocations familiales). La contrepartie étant un taux d'interêts plus élevé.
Donc avec une mensualité de base de 450€/mois, dont on déduit les APL (80€/mois estimation basse) cela donne 370€ de mensualités. Nous payons actuellement 500€/mois de loyer de notre poche, sans retard ni incident.

C'est pour cela que j'ai un peu du mal à comprendre en quoi la banque prendrait un vrai risque, puisque nous pouvons lui prouver tout cela.
Ce qui me pose problème est ce fichage FICP dont nous ne sommes (enfin mon épouse) plus vraiment responsable.
Après les banques font ce qu'elles veulent, de façon parfois très discutable, je le reconnais.

PS: j'ai connaissance du fait qu'il faut s'acquitter de la taxe foncière lorsque l'on est propriétaire, mais la différence entre le coût d'une location et celui d'une accession à la propriété, reservée chaque mois, permet de s'acquitter du montant de cette taxe (j'ai demandé le montant aux propriétaires des bien que j'ai visités). Donc cela est pris en compte
Répondre
doris33 34636Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscription ContributeurStatut 26 mai 2017 Dernière intervention - 27 avril 2017 à 10:25
Inutile de rentrer dans les détails, puisque ce n'est pas moi qui vous accorderait le prêt -:))


Simplement votre logique n'est pas celle d'une banque.

Voyez une banque ou plusieurs ou un courtier.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

Pour compléter la réponse de doris, plusieurs points très négatifs dans votre dossier.

- FICP veut dire : Le Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers
donc impossible d'obtenir un crédit.

- Vous êtes au chômage, donc vos revenus ne sont pas comptés (ça, vous le savez).

Il me semble (en fait je suis sûr) de plus que le PTZ est considéré comme un apport, et les prêts conventionnés permettent le maintien d'une partie des APL, qui viennent de fait réduire le coût des mensualités
--

Vous avez raison.

La contrepartie étant un taux d'interêts plus éleve

Totalement faux.

Nous payons actuellement 500€/mois de loyer La banque s'en fiche (j'ai souvent la remarque pour les dossiers que j'instruit.

(j'ai demandé le montant aux propriétaires des bien que j'ai visités) Donc j'en conclus que c'est de l'ancien donc pas de ptz seulement si 25 % de travaux.

Et vous oubliez une chose très très importante : le résiduel minimum (en clair le reste à vivre est calculé sur le nombre de personnes au foyer)..

J'espère avoir été suffisamment claire, et un courtier ne perdra même pas son temps à vous recevoir.

On pose déjà des questions pertinentes au tél avant de recevoir...

Cordialement




Le sourire est le signe le plus délicat et le plus sensible de la distinction et de la qualité de l'esprit....(Charles Augustin de Sainte BEUVE)
Anarcke 7Messages postés mercredi 26 avril 2017Date d'inscription 27 avril 2017 Dernière intervention - 27 avril 2017 à 13:32
Bonjour,

Je me permets de répondre en vous citant.

"Donc j'en conclus que c'est de l'ancien donc pas de ptz seulement si 25 % de travaux"

C'est exact, et le montant de l'acquisition que j'ai mentionné tient compte des 25% de travaux (en réalité plutôt 30% dans ce cas), car milieu rural et prix bas.

Concernant le fait que mon épouse (pas moi) soit FICP, d'un point de vue légal (et j'ai bien conscience que le fonctionnement bancaire est différent, car l'accès à l'emprunt n'est pas un droit), cela n'interdit pas l'accès à l'emprunt, mais dans les faits personne ne prête.

Ce qui me faisait demander si le passage au régime matrimonial de la participation aux acquêts pouvait aider à franchir cet obstacle en empruntant seul, sachant que les revenus fiscaux sont prix en compte pour le PTZ, PAS ou PC? Et que donc les revenus de madame apparaitront. Sauf à demander une désolidaristion aux impôts, mais alors je n'aurai pas de revenus déclarés, ce qui n'arrange pas non plus notre cas.
Le passage au régime de la séparation de biens me semble fortement compromis compte tenu des delais lorsque qu'enfant mineur...

Effectivement je suis encore demandeur d'emploi, car pas facile de négocier des amménagements horaires (pas de crèche ni "nounou" à proximité qui soit libre, trop de demande, et milieu rural, sans compter la réforme des rythmes scolaires qui est un vrai casse-tête), donc bien que je sois bien parti pour un CDI, pas encore de promesse d'embauche. Et puis je n'aurai effectivement pas l'année d'ancienneté demandée dans la plupart des cas.

Le fait d'avoir un apport pouvant aller jusqu'à 40-45% de la somme globale peut-il aider à débloquer la situation?

Pour les taux d'interêts plus élevés en PAS qu'en prêt classique, je parle du différentiel accessible avant négociation (taux a moins de 2% en ce moment en classique, alors que des taux aux alentours de 3% sont donnés à titre indicatifs lorsque l'on se renseigne). Mais vous avez raison.

Pour le reste à vivre, dans le cas d'une accession, nous aurions aux alentours de 100€ de plus par mois comparé à notre situation actuelle...

Du coup c'est un vrai casse tête je le sais bien....
Répondre
komar- 27 avril 2017 à 13:41
Bonjour,

"Du coup c'est un vrai casse tête je le sais bien...." Malheureusement non, ce n'est pas un casse tête. Idem, Avec ce que vous nous présentez, je ne pense pas qu'une banque s'y risquerai . Mais bien entendu, rien ne vous empêche d'essayer.

Je vous conseil d'assoir votre situation professionnelle. Et en attendant, cela permettra de finir de payer vos deux prêts en cours... Et d'arriver jusqu'à la fin du fichage de Mme.

Ainsi, d'ici 1an et demi / deux ans, votre situation sera beaucoup plus favorable à l'obtention d'un prêt.

Bonne journée
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Il est inutile de tergiverser ou polémiquer : vous ne pouvez pas emprunter donc clôturez ce post.

Vous n'écoutez pas nos conseils....
Sujet clos pour moi
Anarcke 7Messages postés mercredi 26 avril 2017Date d'inscription 27 avril 2017 Dernière intervention - 27 avril 2017 à 16:51
Ce n'est pas que je n'écoute pas les conseils, simplement que je tente d'envisager toutes les possibilités :)

Tout est dans la nuance.
Je vous rejoins cependant sur le fait qu'un emprunt semble mission impossible pour l'instant.

Je vous remercie de tenter de me dire ce que je dois faire ou non, des fois que je n'en sois pas capable par moi-même :)
Répondre
doris33 34636Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscription ContributeurStatut 26 mai 2017 Dernière intervention - 27 avril 2017 à 17:05
Relisez la réponse de komar à 13h41. Il vous a donné la solution, attendre, et j'ajouterais trouvez un travail.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
C'est mission impossible !!!!

Trouver un cdi et votre conjointe attend d'être défichée, c'est compliqué ?? à comprendre : NON
Anarcke 7Messages postés mercredi 26 avril 2017Date d'inscription 27 avril 2017 Dernière intervention - 27 avril 2017 à 17:00
cf ma réponse précédente, à votre message précédent. Après c'est moi qui n'écoute pas...
Répondre
louvanne 5211Messages postés dimanche 26 février 2012Date d'inscription 24 mai 2017 Dernière intervention - 27 avril 2017 à 17:01
Ecoutez, là c'est bon......
Répondre
Anarcke 7Messages postés mercredi 26 avril 2017Date d'inscription 27 avril 2017 Dernière intervention - 27 avril 2017 à 17:02
Je vous rejoins cependant sur le fait qu'un emprunt semble mission impossible pour l'instant.

C'était pourtant bien écrit....
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une