Signaler

Quels critères négocier avec courtier pour une assurance vie ?

Posez votre question olecrane 18Messages postés dimanche 1 mai 2016Date d'inscription 3 juin 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 24 mai 2017 à 22:43 par olecrane
Chers forumeurs,

Un courtier en assurances me propose un placement type assurance vie pour dynamiser et faire fructifier mon épargne.

J'en ai déjà une dans une banque en ligne, mais pourquoi pas diversifier me dis-je.

En ligne, zéro frais d'entrée. Les frais de gestion sont 0,9%.
Lui me propose des frais bien plus élevés notamment :
-entrée 5%
-gestion 1%
Je comprends bien qu'il faille payer plus cher qu'en ligne, le service et le conseil étant nettement supérieurs (il propose 1 à 2 rdv/an pour discuter de mon épargne, impôts de manière générale).

Mais dans quelle mesure ces frais sont négociables, quel serait un bon compromis ? Je n'ai jamais négocié de tels frais et aimerais avoir une base de négociation qui ne soit pas fantaisiste sans me faire arnaquer pour autant.

(l'épargne envisagée pour ce placement est environ 15 000 euros par an)

Bien cordialement
Afficher la suite 
Utile
+0
plus moins
je me permets de faire remonter car j'ai reformulé et ajouté des notions à ma question.

Et j'ai oublié de préciser qu'il s'agira d'une assurance vie dont la majeure partie sera en unités de compte.
kasom 24199Messages postés samedi 25 septembre 2010Date d'inscription ModérateurStatut 8 août 2017 Dernière intervention - 23 mai 2017 à 17:36
bonjour

En général quand les frais ne sont pas ou peu négociable c'est que le produit est absent chez les concurrents

le placement en majorité en unités de compte est la seule manière d'avoir une rentabilité qui peut atteindre dans les 5% ( et en ce moment elle explose )

1) tout va dépendre de la confiance que vous avez dans votre courtier, un ou deux rdv par an pour quoi faire ?? pour arbitrer ?? si c'est le cas il faut le voir une fois par trimestre au moins , ou l'avoir au téléphone
2) quels seront les frais d'arbitrage ??
3) y a t'il une sécurité à la baisse ?? c'est à dire un arbitrage automatique dès que celle ci atteint 5 % ou 10 % ?

voilà les bonnes questions, les frais c'est annexe sur plusieurs années
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour

A mon avis, vous pouvez négocier les frais d'entrée (0% l'idéal, 2% maximum si vous désirez avoir un peu de rentabilité).

Il faut aussi être prête à lui dire que son contrat ne vous intéresse pas.
Vous pouvez très bien souscrire aux services d'un conseiller de gestion du patrimoine qui vous coutera moins cher et sera veillatif aux mouvements du marché.

Bref, pour moi, s'il reste sur ces frais, cela ne vaut pas la peine de souscrire.
kasom 24199Messages postés samedi 25 septembre 2010Date d'inscription ModérateurStatut 8 août 2017 Dernière intervention - 23 mai 2017 à 17:32
bonsoir

comme une grande majorité des français, vous ne regardez que les frais d'entrée ..........rien de plus idiot , le conseil à un moment ça se paie ....
Répondre
Anita- 24 mai 2017 à 18:10
Bonjour kasom
Ce n'est pas parce que je négocie mes frais d'entrée que je suis idiote.
Le conseil se paye oui, qui a dit le contraire ?
Vous croyez qu'un conseiller en gestion de patrimoine ne sera pas de bon conseil plutôt que de payer 5% sur des UC pour 2 à 3 réunions par an.

La grande majorité des français ont des contrats classiques (dans les banques ou assurances) et non des contrats en ligne où les frais sont moins onéreux.

Que cela vous déplaise, la rentabilité d'un placement dépend également de tous les frais qui lui sont rattachés.

bonne journée
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Merci de vos réponses.
J'en prends bien note. Deux avis différents ne font pas de mal.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une