Signaler

DES DROITS ET DES DEVOIRS DE LA TUTELLE

Posez votre question sassandra50 3Messages postés mercredi 17 mai 2017Date d'inscription 18 mai 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 18 mai 2017 à 11:35 par no
Des droits et des devoirs de la tutelle

Je connais une personne sous tutelle udaf 32: celle ci vit dans des conditions absolument déplorable, au milieu des ordures qu'elle amasse, sans électricité : elle la débranche ou fait sauter les plombs , sans chauffage : les rats ont mangé la tuyauterie et l'électronique de celle - ci. Il y a plus d'un an , elle m'a montré sa jambe très gonflée. Il y a quelques jours elle faisait du feu dans sa cuisinière à gaz ( avec des bûches de bois et de même dans la maison qu'elle occupe. Elle n'a pas de téléphone qu'elle débranche ( elle a peur d'être sous écoute) et elle habite dans un logement placé très dangereusement sur la route ,à quatre kms de tout centre, elle est sans voitures et elle descend à pied , sur une route très étroite , cernée de barrières pour que les automobilistes n'aillent pas s'encastrer dans les platanes)...

La tutelle me dit qu'elle ne peut faire ce qu'elle veut, et qu'il s'agit de la liberté de la personne de vivre telle qu'elle l'entend. Je n'arrive pas à comprendre qu'on l'aie mis sous tutelle qui est la mesure la plus lourde, et qu'on la laisse vivre dans le dénuement le plus complet sous prétexte que malgré sa folie ( elle représente un danger pour elle même le bâtiment et les voisins) la liberté de la tutelle s'arrête à la gestion des biens et qu'elle ne peut rien faire sans le consentement de la dame sous tutelle.
Il me semble que passé "un certain degré de folie" , la personne représentant un danger pour elle et pour les autres devrait être placée d'office dans un établissement qui lui garantirait une vie protégées avec un environnement plus adapté ...
La tutelle est venue hier, après que j'ai beaucoup insisté pour que l'on comprenne que la cuisinière à gaz représentait une source d'explosion potentielle et lorsque j'ai demandé à la tutelle qu'elle m'envoie par mail , un justificatif de ses droits et devoirs, elle s'est mis à hurler, me disant que je n'avais rien à faire ici et que je n'avais pas le droit de prendre des photos (ce que je conçois, mais je passe sur l'interdiction - si une personne est laissé à l'abandon alors qu'elle a du bien, et que ses carnets sont pleins , aux dire de la tutelle précédente , j'estime qu'il est de mon devoir de photographier le désastre humanitaire que représente la situation de cette pauvre dame. Hier, ils parlaient de lui mettre des plaques à induction parce qu'il était obligatoire qu'elle puisse manger , la gazinière ayant été sortie après que j'ai averti tout le 32 - je passe ....

je vous remercie de vos réponses : j'ai passé la journée d'hier sur le net et il est vrai que les droits , devoirs et pouvoir des tutelles de l'udaf sont énoncées de façon très peu claire..t. Toutes les autres instances se défaussent les unes sur les autres
invoquant la non possibilité de rentrer dans la maison , qui est ouverte aux quatre vents soit dit en passant.

je suis une humaine , propriétaire de surcroît, également à l'aah : le résumé de la question : est ce qu'une personne sous tutelle, folle comme l'a dit celle-ci, doit vivre dans sa folie, sans accès aux soins et sans hygiène élémentaire en ayant accès à des moyens domestiques dangereux pour elle et les autres sous prétexte de la liberté que la loi prévoit et laisse aux individualités ?

Merci à vous de tout coeur
Afficher la suite 
Utile
+1
plus moins
Bonjour,

Les UDAF ne sont destinées, même si cela n'est pas spécifié, qu'à spolier les personnes (et leurs familles....) qu'elles ont sous leur contrôle de tutelle.

Dans la majorité des cas il n'y a aucun suivi autre que celui de leurs avoirs bancaires.

C'est scandaleux et on appelle cela un "service social", quelle honte !

Je me suis occupé, il y a quelques années de mettre fin à la tutelle d'un oncle qui s'est retrouvé sous leur contrôle alors qu'il se portait très bien malgré ses 88 ans, mais suite à une courte hospitalisation, une assistante sociale zélée a fait appel à l'UDAF.....
J'ai dû faire plusieurs courriers (LRAR) au juge des tutelles et à l'Udaf, sans réponses......
Après presque une année, la tutelle a enfin été levée.
Mais mon oncle a dû attendre de nombreux mois les décomptes de l'Udaf.....et tout était loin d'être clair :
- assurance de la maison annulée
- voiture vendue à 40 % de sa cote (véhicule de 12'000 kms !!!)
- terrain à bâtir (1'800 m²) vendu au prix du terrain agricole
- etc.... etc....
Alors que mon oncle bénéficiait d'une très bonne retraite !
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Cette dame est sans doute atteinte de démence sénile, quand on lui aura mis l'induction, elle ne se fera plus à manger chaud, car elle refusera de s'en servir, et ne saura pas s'en servir, peu à peu ses facultés déclinent et vont décliner de plus en plus, dans son orientation.
Placée elle va mourir très vite, cela vous choque mais elle elle est heureuse ainsi !

On a eu le même cas chez nous, elle est morte le lendemain de son placement. Elle veulent mourir chez ellles !!
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une