Signaler

Se défendre face à un adversaire qui mentu au juge

Posez votre question swessy 122Messages postés mardi 20 août 2013Date d'inscription 31 août 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 19 mai 2017 à 09:27 par ginto5
Bonjour,

Voilà je viens vers vous pour avoir quelques pistes et conseils pour ma soeur.

Elle a eu un enfant avec un gars qui ne voulait pas de l'enfant. Il la forcé à avorter mais elle a refusé et à mener son accouchement avec de grosse difficulté et avec 3 mois de prématurité.
Le père est venu la déclarer le jour ou il l'a su qu'elle avait accouché. Son nom apparait en deuxième. Le jour même il a voulu une attestations pour pouvoir toucher les 300€ de sa prime mutuelle et ses congé paternité.
La petite est resté 3 mois en néonatalogie sans que son père ne vienne la voir.

Problème 1 :
1 semaine avant de sortir de l'hopital, le père et ses potes ont téléphoner m'ont téléphoner pour exiger d'avoir la garde intégrale de l'enfant. Chose refusé par l'hôpital mais aussi par ma soeur. le ton est monter et le service néonatalité a du faire un rapport au procureur de la république mais aucun retour. De mon côté j'ai reçu des appel anonyme par dizaine puis j'ai obtenu le numéro du harceleur parce qu'il s'était manqué dans son anonymat. C'était pour des menaces de mort sur toute ma famille et même sur l'enfant : "si il faut se débarrasser de l'enfant pour être tranquille on le fera il n'y a pas de problème." + quelques messages sur le répondeur.
J'ai déposé plainte mais le procureur n'y a pas donner suite. J'ai déposer la même plainte avec constitution de partie civile mais là aussi le magistrat n'y a pas donner suite prétextant : "auteur non identifié"
De son côté ma soeur à déposer une requête de protection. Le juge l'a refusé mais à placer des mesures provisoires :
- 1 mardi sur 2 de 9h à 12h
- 1 jour les autres semaines à convenir entre les parents
- 150€ de pension

Ma soeur a payé l'avocat 500€ et lui a bénéficier de l'aide juridictionnelle totale.

problème 2 :
Le jaf, saisi par le père, a confirmer les mesures provisoires
cout pour ma soeur : 800€
cout pour le père : aide juridictionnelle totale

Problème 3 :
Alors que le jugement a été prononcé, le père ne l'à jamais respecter. Au bout de 6 mois, son avocat à commencer à harceler de courrier son avocat pour dire que ma soeur refusé que le père voit sa fille, que c'était inadmissible,...
Ils ressaisisse le jaf qui les déboute de leur demande.
Cout pour ma soeur : 1200€
cout pour lui : aide juridictionnelle totale

Les mois passent et le jugement n'est pas appliqué. Le père vient 1 fois par mois et son avocat continu de harcelé le mien pour nous obliger à céder. Puis en janvier de cette année il change de boulot prétextant travailler tout les jours de 5h à 11h. Il ne vient donc même plus depuis janvier.

Problème 4 :
le père fait appel de la décision mais vu les délai long de passage il saisisse le jaf pour incident.
Une expertise sur leur demande est effectué. Le docteur dit que l'enfant peut faire les trajet en voiture.
début mai ils repassent devant le jaf qui leur donne raison vu le rapport du docteur.
Cout pour ma soeur : 500€
cout pour le père : aide juridictionnelle totale.

Sauf que voilà avant la dernière audience j'ai mené ma petite enquête et j'ai trouver çà :
1- il dit vivre chez ses parents alors qu'il n'y vit pas (car sa mère est assistante maternelle et ils jouent dessus (avec son avocat)
2 - il a un deuxième goss depuis janvier (comme par hasard en changeant de boulot)
3 - alors qu'il prétend travailler tout les jours, sur facebook il affiche clairement qu'en janvier il a été en accident du travail (avec photo de la jambe soutenu) mais en février alors qu'il avait prévenu par sms ne pas venir car il bossait le mardi, il affiche sur facebook que du mercredi (donc le lendemain) au vendredi il est en Angleterre pour un match de foot. (il peut pas venir voir sa fille mais il va voir un match)

et enfin un truc que je ne comprend pas.
pour l'aide juridictionnelle :
1 - soit il vit chez ses parents qui eux travaille tout les deux donc 3 revenu à plein temps et il bénéficie de l'aide juridictionnelle.
2 - soit il a déclarer sa nouvelle adresse mais la aussi ils sont 3 à travailler (beau-père + nouvelle copine)
Comment peut-il bénéficier de l'aide totale alors que pour ma soeur on lui a pris les revenus de TOUTE la famille (même toit)

Pour la dernière audience il n'a joint aucun contrat de travail, ni fiche de paye, rien qui prouve qu'il travaille tout les matins. Et encore pire c'est que toutes les conclusions de son avocat mentionne l'adresse de ses parents !!!!

Elle a fait les démarche auprès du bureau de l'AJ qui ne lui a pas répondu. Son avocat à prouver sur la dernière audience que tout était mensonge mais le juge en a pas tenu compte. Le fait que l'enfant ne connais ni sa famille et encore moins lui (enfant de 3 ans maintenant) ne poserai pas de problème sur son mentale.. Il vient elle ne le connais pas et il repart avec... dans un endroit qu'elle ne connait pas, dont elle ne connait personne, qu'il ne la connaisse pas ni ses besoins, rien de rien.... Et encore mieux c'est que le dernier juge (parce que pour moi se sont des procédures tant qu'un juge ne va pas dans son sens) à ordonner un droit de visite de 8h à 18h tout les dimanches jusqu'en juillet et après la moitié des vacances scolaires... Donc pour son avocat un droit de visites c'est il arrive il prend l'enfant et se tire jusqu'à 18h... pas de sieste, pas de transition rien !!!!!

A oui j'ai oublié de préciser que le juge n'a pas retenu de pension alimentaire donc plus rien.

C'est un enfant prématuré de 3 mois qui a cumulé des tonnes de souci (jaunisse, massage pulmonaire, tête aplatie, motricité,... là en ce moment c'est orthophoniste et à nouveau motricité. Pas une seule fois le père ne s'en est soucié et le juge s'en fou... Les médecins ne sont pas remboursé dans leur intégralité et çà ne dérange pas. C'est un travail épuisant et maintenant qu'elle est maintenu il faut subir ce traumatisme ?! es ce normal ?

Ils mentent aux juges et çà ne les dérangent pas...

Que nous conseillez-vous ? Je voudrais faire saisir la cour européenne pour mettre un terme à tout çà .... (enfin ma sœur)

Merci
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

Bien que vous ne le mentionnez pas, je crois comprendre que cet individu fait partie des catégories de personnes "intouchables", qui n'en ont rien à foutre des décisions de justice....et la justice, complaisante, le sait fort bien.

Soit vous poursuivez les démarches en y laissant votre santé, celle des membres de votre famille et vos finances....

Soit votre soeur commence une nouvelle vie, ailleurs et à l'abri de cet individu.

Je sais, ce n'est pas une réponse juridique, mais, dans votre cas, la justice a largement prouvé son incapacité à régler ce cas de manière définitive et régulière.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une