Achat appartement en VEFA - seconde baisse après signature [Résolu]

malydom 3 Messages postés jeudi 7 février 2013Date d'inscription 21 mai 2017 Dernière intervention - 21 mai 2017 à 18:19 - Dernière réponse : Poisson92100 21590 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 12 janvier 2018 Dernière intervention
- 21 mai 2017 à 20:57
Bonjour,

j'ai signé un contrat de réservation pour un appartement en VEFA dans un contexte d'offre promotionnelle (-6000 € ) qui devait prendre fin quelques jours plus tard.

La pression du promoteur était forte sur le thème : profittez en, cela ne va pas durer... Il a refusé toute discussion supplémentaire sur le prix : "vous bénéficiez déjà d'un beau cadeau....".

Or sur son site je vois aujourd'hui une nouvelle promotion en cours sur le même programme (d'ailleurs le lot que j'ai réservé figure toujours sur le site... ). Cette promotion étant plus intéressante : -15.000 € ! Au delà d'avoir l'impression d'être un pigeon et que cela confirme que les prix neufs sont surévalué, mes questions sont : Cela est il bien légal ?
Y a t il des recours ?
Quelle association de consommateur est la plus adaptée pour répondre à ce type de cas ?

Merci d'avance pour votre aide.
Afficher la suite 

2 réponses

Répondre au sujet
relou 4917 Messages postés samedi 22 décembre 2012Date d'inscription 22 décembre 2017 Dernière intervention - 21 mai 2017 à 19:13
0
Utile
1
bonjour
les prix de vente sont libres .Vous avez accepté de signer à un prix donné c'est que vous avez estimé que c'était le juste prix .Dans le cas contraire il fallait voir ailleurs .
Rien d'illégal dans la façon d'agir du promoteur.
Poisson92100 21590 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 12 janvier 2018 Dernière intervention - 21 mai 2017 à 20:57
lisez ce que vous avez signer pour voir si vous pouvez vous désister... (en particulier respecte t_il le délais de livraison annoncé lors de votre signature ?)
Commenter la réponse de relou
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une