Cofidis - Déblocage de réserve suite à une suspension [Résolu]

luna47 - 22 mai 2017 à 13:50 - Dernière réponse :  luna47
- 22 mai 2017 à 19:46
Bonjour à tous,

J'ai effectué une demande auprès de l'organisme COFIDIS en 2015 et mon dossier a été accepté.
Tout se passait très bien. Mes échéances étaient réglées normalement. Jusqu'à mon déménagement fin 2015. J'ai rencontré quelques difficultés avec mon ancien bailleur qui ne voulait pas me rendre ma caution (j'ai dû batailler) et un fournisseur d'accès qui m'a prélevé des frais supplémentaires au moment de la résiliation (alors qu'il était dans son tort).
Bref, régler ma mensualité COFIDIS en déc. 2015 était difficile. J'ai contacté le service client les informant de la situation, pour un report de mensualité. C'est accepté, ce qui me rassure.
Cependant, je reçois un mail de pré recouvrement à la fin du mois.
Je contacte le service financier qui m'informe qu'en cas de non règlement, mon disponible sera bloqué pour une période de 3 mois. Il semble que ma demande de report n'ait pas été prise en compte contrairement à ce qui m'avait été assuré.
Janv 2016, je règle les 2 échéances (déc 2015 et janv 2016) ainsi que la majoration due au rejet de prélèvement.
A la fin du délai de 3 mois, je consulte mon dossier et constate que le disponible est toujours bloqué. Je contacte de nouveau le service client qui m'indique cette fois-ci un blocage d'une période de 6 mois et non 3 comme annoncé initialement.
Je patiente de nouveau et consulte régulièrement mon dossier..... Sans résultat.
Je tiens à préciser que j'ai toujours respecté mes remboursements. L'incident de décembre 2015 a été la seule entorse. Incident réparé dès le mois suivant.
J'ai contacté il y a peu le service client qui m'indique qu'il ne peut rien faire et n'est pas autorisé à mes communiquer LES raisons de ce blocage définitif. Je n'ai droit à aucune information sur MON dossier (?!)
A ce jour, je constate plusieurs dysfonctionnements :
- aucune prise en compte de ma demande de report
- informations erronées quant au délai de blocage
- aucun courrier (mail ou postal) ou contact tel d'un conseiller m'informant du blocage définitif de mon compte
- refus de m'indiquer les raisons de ce blocage ( en dehors de l'incident unique de paiement, j'aimerais bien connaitre les autres raisons).
J'insiste encore une fois sur le fait qu'en dehors de cet incident isolé, j'ai toujours respecté mes échéances.
Pour conclure, quel serait le recours? L'un d'entre vous a t-il connu cette situation?
Je vous remercie d'avance pour vos réponses!
Afficher la suite 

4 réponses

Répondre au sujet
gerber1 15391 Messages postés mardi 11 novembre 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 11 octobre 2017 Dernière intervention - 22 mai 2017 à 13:58
0
Utile
1
Bonjour
Je contacte le service financier qui m'informe qu'en cas de non règlement, mon disponible sera bloqué pour une période de 3 mois

Etant donné que vous avez eu des incidents de paiements. c'est peut etre normal qu'il n'accepte plus un crédit renouvelable.
Un conseil,un crédit revolving n'est pas la bonne solution .
Merci pour votre réponse rapide.
Comme je l'ai précisé à plusieurs reprises dans mon message, en dehors d'un seul incident, mes échéances ont toujours été réglées en temps et en heure.
Si j'étais mauvais payeur, je n'aurai pas cherché à avoir d'explications, assumant la responsabilité.
Or ce n'est pas le cas.
Commenter la réponse de gerber1
louvanne 5431 Messages postés dimanche 26 février 2012Date d'inscription 19 décembre 2017 Dernière intervention - 22 mai 2017 à 14:49
0
Utile
Bonjour,

refus de m'indiquer les raisons de ce blocage

Aucune banque ou organisme ne donne le motif de refus.

Pour conclure, quel serait le recours?


Aucun recours.

Désolée, vous êtes pour eux un client qui a eu des problèmes...

Essayez une lettre RAR mais sans conviction

Cordialement
Commenter la réponse de louvanne
0
Utile
Merci pour votre réponse
Cordialement
Commenter la réponse de luna47
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une