Signaler

Célibataire touchant l'ASS passant en couple [Résolu]

Posez votre question CMM94 4Messages postés dimanche 4 juin 2017Date d'inscription 4 juin 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 4 juin 2017 à 17:13 par doris33
Bonjour,
Je vous explique ma situation le plus clairement possible:

- Actuellement célibataire, sans enfants, et locataire d'un logement, je suis en ASS (allocation spécifique de solidarité) d'un montant de 489 euros par mois.
Je viens de rencontrer une personne ( CDI, temps complet, salaire au dessus du smic) avec laquelle je me pourrais m'installer).

Ma situation serait alors la suivante:
- Je m'installe chez lui. Il prends en charge le loyer.
Je voudrais prendre en charges les autres dépenses.
MA QUESTION : Vais je continuer à percevoir mon allocation spécifique de solidarité?
Je voudrais continuer à être un minimum indépendante, en attendant de trouver une formation.
Merci de vos réponses.
Cordialement,
Utile
+2
plus moins
Bonjour,

dès que vous serez en couple, sous le même toit, vous perdrez probablement tout ou partie de votre ASS, selon le salaire de votre ami.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F12484
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour Doris33,

Merci de votre réponse.
Oui, j'ai déjà vu ce lien mais je ne comprends pas réellement.
Est ce une situation que vous avez vécu?
Si je comprends bien, même en étant en couple (voir occupant à titre gratuit chez Monsieur) je vais tout perdre alors que je suis ni mariée, ni pacsée?....
Mieux vaut rester célibataire et seule et d'être accompagnée? Je ne veux pas être un fardeau pour mon futur compagnon.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
"Est ce une situation que vous avez vécu? "

non, pas du tout. Le lien explique qu'il y a un montant à ne pas dépasser : si les revenus de votre compagnon dépassent le barème, vous perdrez votre ASS, si ses revenus sont inférieurs, vous aurez un "complément" ASS. C'est bien expliqué, servez-vous des petits chevrons permettant de dérouler les paragraphes.

"Si je comprends bien, même en étant en couple (voir occupant à titre gratuit chez Monsieur) je vais tout perdre alors que je suis ni mariée, ni pacsée?.... "

la plupart des aides sont accordées en fonction des revenus du couple qu'il soit marié ou pas. Les aides étant faites pour éviter que les personnes ne se se retrouvent sans aucun revenu, et non pour s'additionner avec le salaire d'un compagnon ou compagne.

"Mieux vaut rester célibataire et seule et d'être accompagnée? Je ne veux pas être un fardeau pour mon futur compagnon."

la décision vous appartient mais effectivement, un nouveau compagnon ne va pas forcément accepter de gaité de coeur de vous assumer entièrement.


CMM94 4Messages postés dimanche 4 juin 2017Date d'inscription 4 juin 2017 Dernière intervention - 4 juin 2017 à 17:02
Merci de vos réponses.
Je trouve sincèrement que le système est mal fait parfois.
Si je retourne chez mes parents, hébergé gracieusement, je garde mon ASS me semble t-il.
Répondre
doris33 37736Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscription ContributeurStatut 17 octobre 2017 Dernière intervention - 4 juin 2017 à 17:06
Oui, vous garderiez votre assurance si vous alliez vivre chez vos parents ou chez un frère, une soeur.
Répondre
CMM94 4Messages postés dimanche 4 juin 2017Date d'inscription 4 juin 2017 Dernière intervention - 4 juin 2017 à 17:11
Merci d'avoir pris le temps de répondre à mes interrogations.... maintenant le temps est à la réflexion....
Répondre
doris33 37736Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscription ContributeurStatut 17 octobre 2017 Dernière intervention - 4 juin 2017 à 17:13
Je vous en prie et bon courage.
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une