Signaler

Credit-vendeur : avis [Résolu]

Posez votre question Coach15 - Dernière réponse le 7 juin 2017 à 13:50 par UnNotairedelOuest
Bonjour,

Nous avons mis en vente notre bien suite à une mutation professionnelle à l'étranger depuis presque un an maintenant. Une première vente l'année dernière en fin d'année a été annulée suite à la rétractation des acheteurs après le Compromis. Depuis, nous avons eu un nouvel acheteur. Celui-ci est vraiment très intéressé par notre bien mais étant en procédure de divorce et malgré une situation financière confortable, il s'est vu refuser contre toute attente plusieurs accords de prets par différentes banques. De ce fait la clause suspensive de la vente devrait s'appliquer et la vente s'annuler car de toute évidence il ne trouvera pas de financement d'ici là.
Il nous propose 2 alternatives pour éviter d'annuler la vente et de repartir à zéro.
1. Location-vente (ce n'est peut être pas le bon terme). Il rentre dans le logement et verse un loyer. Une partie étant défalqué du prix de vente et une autre un dédommagement pour nous....le temps de clarifier son divorce et d'obtenir un prêt.il s'engage à acheter le bien à la fin de cette période.
2. Un crédit-vendeur. Il signe l'acte définitif de vente et verse la moitié du prix du bien à ce moment là. Il devient propriétaire. Nous nous accordons ensuite sur une période pendant laquelle il nous "rembourse" de façon mensuelle puis il nous verse le solde à la fin de cette dit période lorsqu'il à finaliser son dossier de prêt.
Je dois revoir avec notre notaire ces différentes options bien qu'elle ait déjà émis un certains nombre de doutes sur ces options (plus sur l'aspect complexes des dossiers à remonter pour elle).
En ce qui nous concerne et pour plusieurs raisons nous aimerions éviter de remettre une nouvelle fois le bien sur marché et repartir à zéro, aussi nous pencherions vers la solution 2 mais nous avons peur des défauts de paiements (nous ne sommes pas une banque), de nous retrouver sans bien et avec seulement la moitié de la somme et ne voulons surtout pas que cette solution s'éternise sur une période trop longue (6 à 9 mois max).
Nous ne trouvons pas de témoignages ou d'avis positifs ou non sur ces 2 options.
Qu'en pensez-vous ? Nous devons prendre notre décision dans la semaine qui vient.
Merci de vos analyses et éclairages et toutes mes excuses si le vocabulaire n'est pas le plus approprié.
Utile
+4
plus moins
Bonjour,

Trop d'incertitudes, rien ne dit qu'au final il aura son prêt.
Moi perso : je la remettrais en vente, vous gardez ainsi la main pour un potentiel acquéreur.
Et toutefois si Monsieur après le prononcé de son divorce est toujours intéressé et que la maison n'est pas vendue vous pourrez faire affaire ensemble.
Pourquoi faire compliqué ?
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Pomerol- 7 juin 2017 à 05:26
Bonjour, avant d'envisager cette formule de vente, il est nécessaire de se poser et de répondre à la question suivante :
Dois-je absolument vendre cette maison ?
Si oui : Est-elle vendable dans son marché actuel (secteur géographique porteur ? bien recherché ? etc... en toute objectivité) ? L'ai-je mis au bon prix ? Quelles sont les actions de mise en vente Ai-je eu des visites sérieuses ?

Après vous avoir posé toutes ces questions en tout objectivité (attention au réponses subjectives "classiques" chez un vendeur) vous pourrez aller plus loin et envisager cette solution dite de vente à terme que je pratique sans aucun problème depuis quelques dizaines d'années mais avec une durée de remboursement du prix échelonné sur 10 à 20 ans en fonction des revenus de l'acheteur...

Prévoir que cet acheteur puisse obtenir son prêt pour solder le prix sous un délai de quelques années est envisageable mais non certain... j'ai été consulté à ce sujet et ceci a été ma réponse...

Bien à vous
Répondre
Coach15- 7 juin 2017 à 10:27
Merci de votre retour.
En l'occurence c'est l'acheteur qui nous propose ce montage ayant découvert que malgré une situation financière confortable il est bloqué aujourd'hui de part sa procédure de divorce qui n'est pas suffisamment aboutie. Trop de risque pour les banques à ce stade.
Il propose donc de payer 50 % à la signature et de compléter ensuite via les fonds liés à la vente (en cours) de son appartement et un prêt bancaire (refusé pour le moment). Si nous mettions en place ce système ce serait donc pour une durée courte. 6 mois tout au plus. Nous sommes cependant très frileux car rien ne garantie que tout soit réglé au bout de 6 mois et dans ce cas nous sommes dans la panade.
Merci.
Répondre
Misha-d'ok- 7 juin 2017 à 10:39
Il est utile de prendre en compte vos intérêts avant ceux de l'acheteur.
Pour moi trop d'incertitude, trop de risques...
C'est avant tout votre maison, dont la valeur n'est pas négligeable dans cette affaire.
Êtes-vous prêt a un sacrifice sur le plan financier et moral ?
Qui est le plus gagnant au final ?
En vous posant les bonnes questions, vous trouverez votre réponse pour faire le bon choix.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Pourquoi allez-vous prendre personnellement le risque que le banquier n'a pas voulu prendre ???

Je suis totalement défavorable.

Bien à vous
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
bonjour , tout à fait d'accord avec Misha-d'ok: trop de risque et votre notaire vous le dit aussi......et ne faire entrer dans votre maison ou donner les clés qu'une fois seulement la vente faite et bien faite.... et pas d'histoire "c'est une question de confiance" c'est en votre porte monnaie qu'il faut avoir confiance..on lit plein de témoignage de gens qui ont fait confiance et qui sont dans la panade après
Coach15- 5 juin 2017 à 16:32
MErci de vos retours. En soi, il ne s'agit pas de "faire confiance" car ce système du crédit-vendeur est strictement encadré par un notaire et par la loi. De ce que je comprends, c'est un système plutôt employé pour les cessions d'entreprises mais dont le mécanisme peut aussi s'appliquer à l'immobilier. Mes questions sont plutôt comment garantir le paiement des mensualités en cas de crédit-vente ? Que se passe t il pour le paiement des mensualités et du solde si l'acheteur perd son travail, a un accident grave qui l'handicap, Meurt?
Que se passe t il si le divorce prend plus de temps que prévu et donc l'obtention du prêt plus longue que prévue. Doit on revoir la période crédit et l'allonger ?
En effet d'après mon acheteur une banque serait prête à le suivre dès lors qu'il peut fournir un projet de divorce...je ne sais pas combien de temps cela prend mais ce devrait être possible en moins de 6 mois je pense.
Ce n'est pas le système idéal j'en conviens mais pour nous qu vivons à l'étranger cela nous permettrait d'éviter de remettre en vente
Quelqu'un a t il des expériences de ce système en immobilier? Comment garantir le paiement des mensualités et du solde ?
MErci.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
bonjour ,vous dites que vous ne trouvez pas de témoignage ou d'avis positifs sur ce que vous envisagez de faire + les doutes de votre notaire.....beaucoup de questions sans réponses....pardonnez moi mais :qu'allez vous faire dans cette galère?
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour ,
" Il signe l'acte définitif de vente et verse la moitié du prix du bien " .
Malgré cet apport la banque ne lui accorde pas le crédit !
Ça devrait vous suffire comme avertissement , mais vous avez tellement envie de vendre....
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une