Donnation au dernier des vivants [Résolu]

les pourpres 83 - 7 juin 2017 à 10:06 - Dernière réponse : condorcet 24023 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 16 décembre 2017 Dernière intervention
- 7 juin 2017 à 11:15
je souhaite me remarier et mon conjoint ainsi que moi même avons des enfants d'un premier lit, j'ai un bien immobilier(une maison), est-il possible de faire une donnation au dernier des vivants dans le même contrat que celui de séparation de bien ou alors le faire lors du mariage.Vous en remerciant par avance.
bien cordialement
Afficher la suite 

2 réponses

Répondre au sujet
Misha-d'ok - 7 juin 2017 à 10:09
+1
Utile
Bonjour à vous aussi,

Pour vous répondre, nous avons besoin de formule de politesse.
Merci pour nous petits bénévoles.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de Misha-d'ok
condorcet 24023 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 16 décembre 2017 Dernière intervention - 7 juin 2017 à 11:15
0
Utile
est-il possible de faire une donation au dernier des vivants dans le même contrat
Un contrat de mariage est un contrat comme un autre.
Il constate l'accord des parties, l'unanimité sur les points particuliers dont celui d'avantager son conjoint en cas de décès.
Mais, c'est dangereux et pas du tout recommandé.
Car, comme toute convention adoptée par 2 personnes, les 2 doivent aussi être d'accord pour la modifier.
Si les circonstances de la vie vous conduisait à revoir cette convention , vous ne pourriez en décider seule.

ou alors le faire lors du mariage.
C'est la solution adoptée dans la grande majorité des couples.
Par une donation au dernier vivant, il est possible de déterminer les droits du conjoint survivant.
Cette donation (pour le futur) étant une décision personnelle (votre décision), vous avez toujours la possibilité de la révoquer.
Rencontrer votre notaire pour vous conseiller sur le choix entre une donation au dernier vivant et un testament.
Commenter la réponse de condorcet
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une