Dissimulation partielle [Résolu]

yves1806 1 Messages postés mardi 13 juin 2017Date d'inscription 13 juin 2017 Dernière intervention - 13 juin 2017 à 12:58 - Dernière réponse : tania57 25867 Messages postés samedi 22 mai 2010Date d'inscriptionContributeurStatut 11 décembre 2017 Dernière intervention
- 14 juin 2017 à 07:46
Bonjour,

depuis 24 mois effectuer dans un restaurant sur saint-gaudens (haute-garonne 31)preavis d'un mois avec lettre explicative et demandant tous les justificatifs relatifs a la fin du preavis( solde de tt compte, bulletin de salaire, document pole emploi, certificat de travail ) qui auraient du etre donner le jour dit, mais non ils ont pretexter qu'ils avaient une echeance d'une dizaine de jours pour me donner ces documents. sur mon bulletin de salaire ne figure en aucun cas les especes qu'ils me donnent tous les mois. je ne l'ai pas demander, mais c'est leur facon de proceder...bien entendu l'omerta regne dans le restaurant , mais que pouvons nous faire pour se faire entendre ou lire comme aujourd'hui, c'est quand meme notre gagne pain.

merci encore de me lire. un salarie de plus mecontent de son employeur qui abuse de ses salarie...
Afficher la suite 
1Messages postés mardi 13 juin 2017Date d'inscription 13 juin 2017 Dernière intervention

2 réponses

Répondre au sujet
jfqld 9085 Messages postés jeudi 18 septembre 2008Date d'inscription 19 octobre 2017 Dernière intervention - 14 juin 2017 à 07:39
0
Utile
1
une dizaine de jours pour un STC c est dans la normalité on va dire.
et le STC est quérable il faut donc aller le chercher

sur mon bulletin de salaire ne figure en aucun cas les especes qu'ils me donnent tous les mois - des especes sur un bulletin de salaire.
cela ne veut rien dire
tania57 25867 Messages postés samedi 22 mai 2010Date d'inscriptionContributeurStatut 11 décembre 2017 Dernière intervention - 14 juin 2017 à 07:46
bjr jf je veux die qu'il bosse au noir et qu'il voudrait que ce soit noté sur le bulletin de salaire.
Commenter la réponse de jfqld
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une