Signaler

Toiture envahie par ronce du voisin

Posez votre question FC - Dernière réponse le 19 juin 2017 à 14:07 par MimiMouette
Bonjour,
J'habite une maison, qui touche un terrain agricole, des ronces de 3 metres de haut envahisse ma toiture, d'après l'urbanisme, il n'y aucune obligation de la part du voisin d'entretenir son terrain. Nous sommes en période de sécheresse, et si un feu se déclare, ma maison brûle, le terrain est également envahie de rat.
Quelles sont mes recours.
Afficher la suite 
Utile
+1
plus moins
Avez vous parlé à l'agriculteur pour les ronces ?
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Bonjour,

d'après l'urbanisme, il n'y aucune obligation de la part du voisin d'entretenir son terrain
Mais d'après l'article 673 du code civil, depuis 1804 (!) vous avez le droit d'obliger votre voisin à couper tout ce qui dépasse chez vous, et vous avez même le droit de couper les ronces vous-même.

"Article 673
Créé par Loi 1804-01-31 promulguée le 10 février 1804
Celui sur la propriété duquel avancent les branches des arbres, arbustes et arbrisseaux du voisin peut contraindre celui-ci à les couper. Les fruits tombés naturellement de ces branches lui appartiennent.

Si ce sont les racines, ronces ou brindilles qui avancent sur son héritage, il a le droit de les couper lui-même à la limite de la ligne séparative.

Le droit de couper les racines, ronces et brindilles ou de faire couper les branches des arbres, arbustes ou arbrisseaux est imprescriptible
."

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006430148&cidTexte=LEGITEXT000006070721

Envoyez-lui une courrier en LRAR
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une