Achat en ligne présentant un vice caché , retour non Remboursé

Onyxnoir 17 Messages postés vendredi 17 octobre 2014Date d'inscription 20 juin 2017 Dernière intervention - 19 juin 2017 à 17:43 - Dernière réponse : Onyxnoir 17 Messages postés vendredi 17 octobre 2014Date d'inscription 20 juin 2017 Dernière intervention
- 20 juin 2017 à 15:59
Bonjour, j'ai commandé (et payé) le 19 décembre 2016 à Mano mano une machine " scie à bûches" livrée et facturée par la société Bricommerce .
Je l'ai reçue reçue le 26 décembre vers 11:00.
La machine a demandé 2 heures de déballage ( 130 kgs ...boulonnée sur une palette).

Après démontage du cadre métallique , un constat: la machine est Impossible à utiliser . Le défaut est impossible à détecter avant la mise en place de la machine car un capot protège la lame de scie qui s'avère n'être pas dans l'axe du moteur. Il ne peut pas être question de tenter quoi que ce soit sans risquer un accident.

Aussitôt, vers 14:00 , nous prenons contact par téléphone et confirmons par mail, puis par courrier.
Impossible d'avoir un contact autre que des téléphonistes "anonymes"... Recommandés, mails, rien n'y fait... je dois renvoyer la machine à nos frais. point barre.

Par contre, Manomano transmet mon dossier à une société de recouvrement, laquelle abandonne toute velléité d'action au vu de mon dossier.

Après 5 recommandés AR restés sans réponse, très encombrée par cette machine et excédée par la mauvaise fois des commerçants, je finis par chercher un transporteur.

La machine a été retournée le 10 mars à mes frais faute de réaction tant de Manomano que de Bricommerce lesquels ont superbement ignoré mes nombreux courriers recommandés avec AR.

Bricommerce a accusé réception de la machine le 10 mars par décharge au transporteur, Manomano étant informé par courrier.

Une copie de mail du SAV de Bricommerce datée du 4 avril confirme que la machine présentait un défaut technique. Bricommerce exige que je prenne livraison de cette machine reconditionnée... évidemment refus catégorique!

A ce jour, pas de remboursement, pas de courrier, pas de contact..

Comment procéder pour récupérer le montant payé lors de la commande ainsi que les frais engagés pour récupérer le prix de retour, les frais occasionnés?

Merci de votre patience et de vos conseils, si c'est possible, cordialement!



Afficher la suite 

4 réponses

Répondre au sujet
Afrikarnak 22489 Messages postés lundi 12 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 17 janvier 2018 Dernière intervention - Modifié par Afrikarnak le 19/06/2017 à 21:18
+1
Utile
3
Bonjour

Le retour de la machine pour échange était à la charge exclusive du vendeur..

Lire les Art. L217-4 à L217-14 du Code de la Consommation (Garantie Légale de Conformité).

Agir par LRAR en forme de Mise en Demeure (A toi de dire ce que tu veux..). Cite les Articles concernés. Une petite menace de passage devant la Justice de Proximité de ton lieu de résidence peut faire son effet.

L'échange doit se faire sans aucun frais c'est au vrai vendeur de livrer la bestiole. Si au bout de 30 jours aucune solution n'a pu être mise en œuvre le Client a droit au remboursement.

A+
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Onyxnoir 17 Messages postés vendredi 17 octobre 2014Date d'inscription 20 juin 2017 Dernière intervention - 20 juin 2017 à 07:54
merci, je vais suivre le conseil reçu. Juste un complément, je pense avoir lu que les tribunaux de proximité étaient supprimés au 1er juillet... qui les remplace si c'est le cas?

Merci et cordialement
Afrikarnak 22489 Messages postés lundi 12 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 17 janvier 2018 Dernière intervention - 20 juin 2017 à 08:08
Onyxnoir 17 Messages postés vendredi 17 octobre 2014Date d'inscription 20 juin 2017 Dernière intervention > Afrikarnak 22489 Messages postés lundi 12 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 17 janvier 2018 Dernière intervention - 20 juin 2017 à 15:59
Merci pour la réponse et surtout pour m'orienter vers ce lien.
Cordialement
Commenter la réponse de Afrikarnak
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une