Signaler

Reconnaissance paternité [Résolu]

Posez votre question isalain21 - Dernière réponse le 27 juin 2017 à 13:51 par isalain21
Bonjour, je suis mariée et mon mari et moi avons une fille de 13 ans. Mon mari a une amie qui a également une fille du même âge que la notre dont le père biologique ne l'a pas reconnue.

Cette amie est atteinte de schizophrènie. le juge pour enfant lui en a retirer la garde. Pour l'instant, s'est la grand-mère qui s'occupe de sa petite fille. La grand mère a des problèmes de santé et ne peut plus s'en occuper à plein temps.

Dont le juge l'a orienter sur une famille d'accueil pour début juillet pendant un an. Comme notre fille s'entend bien avec elle, mon mari a proposé de la prendre vers nous un week-end sur 2 dans un premier temps. Pour se faire, il fallait qu'il fasse une reconnaissance de paternité.

Ma question était de savoir si mon mari pouvait annuler la reconnaissance a sa majorité. Si il conserve sa paternité, est-ce que la petite devient héritière au même titre que notre fille? Sachant que nous vous avons fait une donation entre époux et nous sommes propriétaire de notre maison. Merci de m'aider à y voir plus clair.
Utile
+1
plus moins
Bonjour,

non, une reconnaissance de paternité ne s'annule pas au bon vouloir du "faux père". Reconnaître un enfant est un acte grave. Surtout une fausse reconnaissance de paternité. Passer 5 cinq de "paternité officielle" il n'est plus possible de se "dédire".

"Pour se faire, il fallait qu'il fasse une reconnaissance de paternité. "

Qui a proposé cette solution bien saugrenue si le souhait de votre mari est de se dédire dans quelques années !!
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Et bien, il est un peu tard pour revenir en arrière, j'avais compris que cela allait se faire et non que la reconnaissance avait eu lieu.

Donc votre mari peut contester cette fausse reconnaissance mais quel motif donnerait-il, s'il savait déjà pertinemment qu'il n'est pas le père biologique, dans un délai de 5 ans, sinon, après elle sera définitivement sa fille, donc avec des droits sur la succession de votre mari, au même titre de vos autres enfants.

Si vous attendez la majorité de l'enfant, et si cela fera plus de 5 ans par rapport à la date de reconnaissance, cela sera trop tard.

Franchement, c'est une idée bien étonnante de la part de cet éducateur et sans aucune idée des conséquences lourdes d'un tel acte.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Il semble qu'effectivement, votre mari n'ait pas pris la mesure d'une décision aussi importante !!

Pas de dommages et intérêts mais oui, une pension alimentaire et surtout droit au moment de sa succession au détriment de ses autres enfants.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
la reconnaissance de paternité à été faite en mars 2017. C'est l'éducateur qui lui a avait dit de procéder comma ça.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
j'ai bien l'impression que mon mari s'est fait avoir. C'est peut-être dans le but de lui faire payer une pension alimentaire et peut-être des dommages et intérêts. Franchement, c'est pas rassurant.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
oui, en effet, il n'a pas mesurer les conséquences. Je crois qu'il a plus qu'a consulter un conseiller juridique. Là ca sent l'arnaque à plein nez!
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F940

extrait

"

L'action en contestation peut être engagée dans un délai de 5 ans à compter du jour où la possession d'état a cessé par :

le père,

la mère,
l'enfant,
toute personne se prétendant le parent véritable."
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Le problème c'est qu'on ne lui a pas expliquer les conséquences ou alors, on s'est garder de lui dire.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
"Le problème c'est qu'on ne lui a pas expliquer les conséquences ou alors, on s'est garder de lui dire."

certes mais tout de même, il devait bien se douter que reconnaître un enfant n'est pas sans conséquences, il a pêché par naïveté !!
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Exactement, malheureusement, il y a des personnes qui se servent de la naiveté des gens pour leur profits.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
je vous remercie pour toutes ces précisions. Bonne journée.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Juste une question? La fille porte le nom de sa mère, mais pas le nom de mon mari. Est-ce que cela a une incidence sur les droits de succession?
Marina- 21 juin 2017 à 21:19
Bonjour
Contrairement à la croyance répandue, le nom n'a aucune incidence sur la filiation et les successions.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour, je reviens vers vous, car je me pose des questions sur la succession. Pour info, nous sommes marié, nous avons une fille et nous avons fait une donation entre époux et nous sommes propriétaire de notre maison. Si mon mari décède en premier ou vive versa, la fille que mon mari a reconnu peut-elle de demander sa part? (elle n'est pas inscrite sur notre livret de famille mais sur celui de sa mère)? Si on fait une donation à notre fille, comment cela va t-il se passer au décès du dernier survivant? Merci d'avance
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
"Si mon mari décède en premier ou vive versa, la fille que mon mari a reconnu peut-elle de demander sa part? "

si votre mari décède en premier, cette enfant aura les mêmes droits que les autres enfants de ce dernier. Donc selon le choix que vous aurez fait, oui, elle pourra demander sa part. il lui faudra peut-être attendre votre propre décès si jamais vous avez choisi l'usufruit, mais elle aura quelque chose.

Si vous décédez la première, elle n'aura aucun droit sur votre succession, puisqu'elle n'est pas votre fille.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Comme nous avons fait une donation entre époux, si j'ai bien compris je recupère notre maison. Mais après mon décès, biens sur c'est ma fille qui héritera de la maison. Mais dans ce cas là, est-ce que la fille reconnue par mon mari héritera? Je voudrais anticipé pour éviter les conflits entre les deux filles, surtout si elle se perde de vue par la suite.
doris33 38814Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscription ContributeurStatut 17 novembre 2017 Dernière intervention - 27 juin 2017 à 10:37
Non, vous n'avez pas compris. Si vous choisissez l usufruitier sur la succession de votre mari, cela signifie que les deux filles de votre mari auront la nu propriété. Donc elles devront se partager cette part à un moment où un autre. Votre propre fille, après votre décès récupérera vos biens mais elle devra partager la part obtenue après le décès de votre mari, zn supposant qu il soit décédé le premier.

De toute façon, difficile d anticiper, il y aura probablement conflit.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Est-il possible de demander conseil à un avocat? Il existe des consultations gratuite dans notre ville.
doris33 38814Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscription ContributeurStatut 17 novembre 2017 Dernière intervention - 27 juin 2017 à 12:01
Oui, pourquoi pas ?
Mais il vous dira probablement la même chose.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
ok, merci, bonne journée
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une