Signature de la procuration différente de la signature du compte

omar - 13 juil. 2017 à 16:37 - Dernière réponse :  ;;
- 14 juil. 2017 à 09:11
Bonjour, j'ai une procuration bancaire sur le compte qui m'a donnée ma mère mais a été rejeté parce que la banque m'a dit que la signature de la procuration n'est pas soulignée. Qu'est-ce que je peux faire?
Afficher la suite 

5 réponses

Répondre au sujet
0
Utile
1
Bonjour,

Merci d'être plus clair dans vos propos.

Dans le titre : "Signature de la procuration différente de la signature du compte "
Dans le texte : "la procuration n'est pas soulignée" Qu'est ce qu'une procuration soulignée ?
j'ai corrigé le texte. ça veut dire que la signature n'est pas soulignée. n'ai pas de trait (d'ligne) . en définitif, dans la procuration qui m'a donnée seulement elle mit le nom et le prénom mais en la signature du compte est souligné.
Commenter la réponse de Komar
0
Utile
2
Bonjour
Vous voulez tout simplement dire que la signature apposée sur la procuration est différente de celle déposée lors de l'ouverture de ce compte. Peu importe que la différence s'explique par l'absence d'un trait sous cette signature; jle rejet de la banque est donc normal.
Il faut donc refaire cette procuration avec la bonne signature et faire légaliser celle-ci à la mairie( votre mère signe la procuration devant l'officier d'état-civil délégué après avoir justifié de son identité avec la carte d'identité.
mais est la meme signature seulement qui n'est pas soulignée vous comprendez?(seulement sans ligne) mais la signature est la meme (le trait je me référe) et j'ai d'une probe parce que ma mère a signèe de la meme manière dans les autres comptes. c'est un procuration valable c'est pas une justification valable. j'ai dit a la banque qui doit répondre moi par écrit la réponse mais ils ne veulent pas. parce que avec la réponse je connais une mécanisme juridique pour appliquer mes droits.
Bonjour
Alors , débrouillez-vous!
Commenter la réponse de ;;
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une