Signaler

Litige colocataire_colocation sous bail oral

Posez votre question Utilisateur anonyme - Dernière réponse le 14 juil. 2017 à 12:22 par Valenchantée
Bonjour,
La situation est celle-ci, un ami résidant à l'étranger possède une villa, avant son départ, il me laisse les clés en vue de l'entretien extérieur et me laisse l'accès pour profiter d'une pièce en particulier (je suis musicien, cette pièce me sert de local). Les charges de cette maison (impôts) étant tt de même importantes, avec l'accord du propriétaire, un ami et moi même investissons les lieux, une 3e chambre étant libre, un ami dans le besoin à ce moment là, et le propriétaire étant d'accord, ce 3e individu et son chien (connaissance commune entre le proprio et moi même) prennent place ds cette 3e chambre, en lui expliquant que cela ne sert que de dépannage (en gros une pièce rapportée), vraiment par gentillesse, mais comme le proverbe le dit si bien "trop bon, trop c##". Cette personne manquant de respect (son chien impliquant les poils, les odeurs, les parasites le cas échéant, très peu ménager, bordélique, envahissant ... bcp de très mauvais défauts), après des prises de becs à plusieurs reprises avec le colocataire, moi même, ma compagne, et j'en passe, afin de lui faire comprendre que cela ne pourrait en aucun cas durer, cet individu trouve tjs le moyens de se cacher derrière qqchose, les droits, la loi, il tentait même de renverser la choses en disant que c'était de notre faute s'il se comportait comme cela, que c'était exagéré, enfin bref, il parle bcp et sait tjs avoir le dernier mot. nous sommes arrivés, non sans mal, à donner un délai pour son départ qui était prévu fin mai, aujourd'hui, il me dit que ce n'est plus possible, que son alternative est tombée à l'eau, et qu'il faudra certainement attendre un mois de plus qu'un appartement se libère ... (il faut savoir que j'évite les lieux depuis un bon mois du fait que ma compagne et lui même sont en froid sidéral) ... je lui met donc la pression en montant de ton, et toujours le même discours, lui n'est pas fautif, qu'il fait tt comme il faut, (2mois de loyer impayés tt de même) il cherche encore à négocier les charges qui sont à mon nom, suite à cet affront, il m'envoie un sms me signalant l'article 226.4.2 qui stipule que "Le fait de forcer un tiers à quitter le lieu qu'il habite sans avoir obtenu le concours de l'Etat dans les conditions prévues à l'article L. 153-1 du code des procédures civiles d'exécution, à l'aide de manœuvres, menaces, voies de fait ou contraintes, est puni de trois ans d'emprisonnement et de 30 000 € d'amende." Cet homme est un ingrat et use de la situation à son avantage comme il sait si bien le faire, la faute me revient d'avoir voulu rendre service une fois de trop ...
Donc, une location en bail verbal (qui pourrait être officialisé avec le bailleur), ce qui rend les choses compliquées, un "ami" qui se fout de moi ouvertement en se cachant derrière les lois pour imposer les siennes, je me retrouve en grande difficultés, si vous avez des idées/suggestions/questions pour mieux comprendre, orienter, ou même à solutionner ce cas en évitant le conflit, ce que j’essaie de faire de mon mieux connaissant l'individu, mais pour le coup c'est pas gagné, surtt que bcp de personnes sont entrées en conflits avec lui ce qui augmente sa mauvaise foi ... en attendant vos réponses, je vous remercie d'avance.
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

Qui dit location dit loyer : y a t-il un loyer payé par quelqu'un dans cette histoire ?

Cdlt

Val
Pour avoir une bonne réponse, il faut déjà poser la bonne question !
Didistrait 4Messages postés jeudi 13 juillet 2017Date d'inscription 13 juillet 2017 Dernière intervention - 13 juil. 2017 à 19:30
je m'acquitte (encore) de mon loyer, je respecte ma parole, mais l'individu en question refuse aujourd'hui de régler son dû après que je lui ai demandé de bien vouloir quitter les lieux, parcequ’il avait suffisamment profité des lieux, ce qui devait se passer ainsi au départ, mais voilà, il a su prendre avantage de la situation et aujourd'hui j'ai été trahi et me retrouve forcé à devoir partir.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

Pour moi, vous avez joué, vous avez perdu, effectivement. "d'avoir voulu rendre service une fois de trop ... " Moi quand je rend service a un ami en galère, je ne lui fait pas payer de loyer / charges sinon cela signifie qu'il a les moyens de prendre son propre logement...

Vous dîtes que de toute façon le propriétaire de la maison était d'accord vu que c'est aussi un ami a lui. Quand penses t il ? Car c'est son problème a lui, en fait !

"il cherche encore à négocier les charges qui sont à mon nom" Mais quelles charges avez vous, pour un "local à musique" ? L'EDF, eau, etc sont bien, comme la maison, au nom de votre ami propriétaire ?
Valenchantée 15813Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscription ContributeurStatut 24 novembre 2017 Dernière intervention - 13 juil. 2017 à 19:26
Si vous n'êtes pas locataire, vous n'avez pas plus de droits que l'autre personne. Une "autorisation" ne suffit pas, il faut pour le moins une procuration en bonne et due forme, et en plus on n'expulse pas les gens comme ça ! Il faut un jugement du tribunal ...
Répondre
Didistrait 4Messages postés jeudi 13 juillet 2017Date d'inscription 13 juillet 2017 Dernière intervention - 13 juil. 2017 à 19:35
Pas officiellement, j'ai une attestation d'hébergement du propriétaire, mais je règle un loyer ...
Répondre
Valenchantée 15813Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscription ContributeurStatut 24 novembre 2017 Dernière intervention - 13 juil. 2017 à 20:18
Comment ça "pas officiellement" ? vous payez un loyer au propriétaire ? un vrai loyer (je ne ne parle pas des charges) ?
Répondre
Didistrait 4Messages postés jeudi 13 juillet 2017Date d'inscription 13 juillet 2017 Dernière intervention - 13 juil. 2017 à 22:41
pas officiellement, c'est un bail oral. Oui, un loyer est payé, perso., j'ai toujours respecté le paiement contrairement à cet individu qui veut s'imposer, les charges ont été mises à mon nom ...
Répondre
Valenchantée 15813Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscription ContributeurStatut 24 novembre 2017 Dernière intervention - 14 juil. 2017 à 12:22
Oui, si un loyer est payé, c'est bien un bail verbal ... Si cet individu ne paie pas de loyer, il n'est pas locataire et le propriétaire peut entamer des démarches pour lui demander de partir ... il faut commencer par le plus simple : une lettre recommandée.
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une