Terrain retrocession de la

rochas - 14 juil. 2017 à 15:02 - Dernière réponse : BmV 70438 Messages postés samedi 24 août 2002Date d'inscriptionModérateurStatut 14 décembre 2017 Dernière intervention
- 14 juil. 2017 à 16:23
Bonjour, voila la commune a décidé la rétrocession d 'une partie de la place de mon village les maisons qui sont sur le coté route aurons chacune 5 m de largeur pour pouvoir faire un muret la maison a cote de chezmoi auras 102.50m2 et aussi un bout devant sont garage je me trouve dans le fond devant chez moi il y a droit de passage si cette personne fait un muret devant chez cela seras la galére pour sortir obligé en marche arriéré et si l'autre voisine a du monde chez elle encore pire passage étroit la mairie nous dit faudra payer le bornage et les frais de notaire mais a moi on me donne rien pas d 'accord pour payer et je voudrais savoir si possible acheter le droit de passage qui passe entre mon garage et ma maison il est large de 4 .50 m
Afficher la suite 

1 réponse

Répondre au sujet
BmV 70438 Messages postés samedi 24 août 2002Date d'inscriptionModérateurStatut 14 décembre 2017 Dernière intervention - 14 juil. 2017 à 16:23
0
Utile
Bien le bonjour,

Rappelons que sur ce forum, des formules minimales de politesse basique - "S'il vous plait" - "Merci par avance" - "Cordialement" ??? et toute autre variante sur le même thème sont très appréciées à l'origine.
Et ce, malgré un stress plus ou moins important et concevable.

Et ce pour au moins une très bonne raison : les gens qui répondent ici sont des bénévoles à qui on vient demander un service gratuit et dont la seule récompense consiste à lire ces petits mots magiques.

Pour les détails, cliquer
sur >> http://www.commentcamarche.net/ccmguide/ccmcharte-respect-autrui.php3#politesse

Merci par avance.
Et bonne continuation ici.


Sinon, l'utilisation adaptée des signes de ponctuation habituels rend le texte compréhensible et augmente aussi le désir d'y répondre.
Commenter la réponse de BmV
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une