Signaler

Prélèvements frauduleux de la société Bilanaccess [Résolu]

Posez votre question Ajdeg 99Messages postés mercredi 2 février 2005Date d'inscription 9 septembre 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 11 août 2017 à 09:11 par Le vieux requin
Bonjour,
Je suis prélevé de 49.90€ depuis 2 mois par la société Bilanaccess avec laquelle je n'ai souscrit aucun contrat. Curieusement ma banque ING DIRECT ne les considère pas comme frauduleux. Je ne sais vers qui me retourner pour arrêter et être remboursé de ces prélèvements.
Il est à noter que je n'ai pas souscrit d'abonnement à un quelconque clubs de rencontre qui serait susceptible d'établir un contrat à ma place.
J'avoue ne pas savoir quoi faire
je remercie d'avance celle ou celui qui pourrait m'aider dans cette démarche
Cordialement
Utile
+0
plus moins
Opposition sur votre cb pour " perte "et nouvelle carte point barre, sans donner plus de détails.
Tenter de se désinscrire malgré tout.
Vous ou un proche avez donné votre cb à un site
Le vieux requin- 11 août 2017 à 09:11
J'ai aussi eu ce problème . Le 22/06 , j'ai fait une commande de 1 € sur le site Bilanaccess , mais je n'ai pu obtenir ce que je demandais , à savoir consultation d'un cadastre .
Quelle ne fut pas ma surprise en constatant que 2 jours après , j'avais un retrait de 49,90 € sur mon compte pour ce même site .
Ayant pris contact par écrit avec la banque postale , celle ci m'a donné satisfaction et m'a remboursé .
Je suppose qu'elle va poursuivre l'action entamée .Pour ma part , je vais faire de même en déposant une plainte .
Bravo et merci , la Banque Postale.
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une