Assurance vie succession

Patricia75! 2 Messages postés mercredi 9 août 2017Date d'inscription 9 août 2017 Dernière intervention - 9 août 2017 à 16:46 - Dernière réponse : Patricia75! 2 Messages postés mercredi 9 août 2017Date d'inscription 9 août 2017 Dernière intervention
- 9 août 2017 à 17:15
Bonjour
CNP Assurances vient de m'annoncer par courrier que, compte tenu du décès de mon mari survenu fin 2014, je serais devenue bénéficiaire (en 2ème rang) d'une assurance vie contractée par sa cousine germaine, elle même décédée plusieurs années avant lui.
Ils me demandent de leur fournir différents documents afin de vérifier les liens existants et notamment la dévolution successorale de mon mari.
Or sur cette dévolution figurent également ,"dans l'ordre des descendants et sauf les droits de l'épouse survivante" , ma fille et ma belle fille (née d'un premier mariage de mon mari).
Aucune d'elles n'ayant été contactée par CNP Assurances, je souhaiterai savoir si cette assurance vie est partagée entre les 3 "héritières" ou si elle est dévolue à la seule personne de second rang, à savoir moi même.
Merci par avance pour votre retour.
Afficher la suite 

2 réponses

Répondre au sujet
Poisson92100 21828 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 23 janvier 2018 Dernière intervention - Modifié par Poisson92100 le 9/08/2017 à 16:59
0
Utile
1
Ne vous posez pas de question de toute facon pour avoir votre part il faudra fournir la dévolution etc

Ceci étant vos droits dépendent de ce que la défunte avait indiqué comme clause pour l'assurance vie...
Mr X (votre mari) ou a défaut sa femme ou mme Y (vous) -> vous aurez tout
"Mr X ou a défaut ses héritiers...vous partagerez avec les autres"
Patricia75! 2 Messages postés mercredi 9 août 2017Date d'inscription 9 août 2017 Dernière intervention - 9 août 2017 à 17:15
Merci beaucoup pour la réactivité et la précision de votre réponse.
Bien cordialement.
Commenter la réponse de Poisson92100
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une