Etude Piercy - recouvrement impayé mov24

turet - 10 août 2017 à 10:55 - Dernière réponse : Energizor 11477 Messages postés vendredi 18 mars 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 12 décembre 2017 Dernière intervention
- 10 août 2017 à 12:14
Bonjour

J'ai annulé un déménagement, prévu le 08/08/16, le 28/07/16. Pourquoi? la "pseudo" société de déménagement (mov24) que j'avais sollicité gérait le 28/07 en question le déménagement de mon oncle, déménagement qu'elle a massacré (camion sous dimensionné, meubles non protégés , personnel recruté sur le bon coin - 3 personnes - dont l'un a passé sa journée au téléphone- c'est mon oncle au final qui remonté les meubles...
Bref, après leur en avoir expliqué , j'ai décidé de ne plus avoir de contact avec cette société malhonnête qui malgré tout me relançait en septembre 2016 pour un impayé de 380€
Depuis le mois dernier, j'ai eu la surprise d'avoir un appel de l'étude benton-piercy (en n° surtaxé) mandaté par les services de recouvrement de mov24 pour récupération de l'impayé. Je les ai donc appelé pour m'entendre dire (ce fut une surprise) que sous réserve de la fourniture de l'annulation du déménagement, un arrangement pourrait être conclus et que la somme de 300€ pourrait éventuellement suffire
Au vu des différentes remontées observées dans les forums de discussion, cette étude semble oeuvrée à la limite de la légalité.
Je ne sais pas trop quoi faire
- donner suite à leur demande et donc accepter la "dette"
- ne pas donner suite à leur demande
- une 3ème possibilité ??

Que me conseilleriez vous ?
Merci
Afficher la suite 

1 réponse

Répondre au sujet
Energizor 11477 Messages postés vendredi 18 mars 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 12 décembre 2017 Dernière intervention - 10 août 2017 à 12:14
0
Utile
Bonjour,

Vous étiez-vous engagé par écrit (signature sur devis, bon de commande signé, acompte payé) avec cette société ?
Commenter la réponse de Energizor
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une