Signaler

Refus rechute at

Posez votre question MIKLH 1Messages postés vendredi 11 août 2017Date d'inscription 11 août 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 11 août 2017 à 12:03 par xler42
Bonjour,

Suite à un accident de travail en octobre 2015 avec multiples lésions au dos( le scanner révélera un pincement de disque L4L5 et une légère hernie L5S1) et une rechute sans arrêt en 2016 validée par le médecin conseil .
Je me suis trouvé dans l'obligation de m'arrêter en mai 2017 car mes douleurs au dos étaient devenues trop importantes. après divers examens dont une IRM les médecins découvrent une hernie discale L4L5 avec déshydratation totale du disque avec grosse pression sur le canal rachidien +hernie L1L2 qui n'existait pas auparavant . le médecin conseil refuse la rechute sans même m'avoir convoqué.
Faisant beaucoup de manutention lourde, le médecin du travail m'a confirmé que l'aggravement de mon état était bien dû au travail effectué, il a même fait un courrier dans ce sens au médecin conseil. Sous ses recommandations, j'ai donc contesté le refus ce qui a eu pour effet une coupure net de mes indemnités (je ne perçoit plus aucun revenu depuis mi juin).
J'ai vu l'expert de la sécurité sociale le 3 août qui refus la rechute car l'aggravement n'est pas du à un nouvel évènement. Il qualifierait ça plutôt comme maladie professionnelle. Mais ayant moins de 5 ans d'ancienneté je n'y ai pas le droit non plus.

JE ne sais plus quoi faire, ai-je encore des recours possible? comment récupérer des indemnités journalière??Bonjour,
Afficher la suite 
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

Reste à prendre rendez-vous avec l'association de la FNATH, proche de chez vous.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

en attendant les recours, toujours longs, afin que vous perceviez des IJ, votre médecin peut prolonger votre arrêt de travail en régime général (donc non professionnel), si il juge que vous êtes inapte temporaire à tout travail.

Deux médecins différents et indépendants ont déjà statués dans le même sens sur l'absence d'imputabilité, ce qui semble cohérent avec le fait que vous sembliez être soumis à une exposition chronique (je vous rappelle que un accident de travail consiste en un fait soudain et brutal en temps et lieu du travail). Vous pouvez donc quand même faire une demande de Maladie professionnelle En effet, vous ne pouvez pas savoir par avance si celle-ci vous sera ou non refusée.

Bonne journée
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une