Signaler

Lieux abandonné [Résolu]

Posez votre question Beerus_sama 13Messages postés lundi 14 août 2017Date d'inscription 1 novembre 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 14 août 2017 à 13:33 par Beerus_sama
slt tous le monde,
j'aimerais savoir si je peux acheter un lieu abandonné, y faire des rénovations et y revendre (avant que les agents promoteur le fasse)
merci
Utile
+0
plus moins
Même si un "lieu" semble abandonné, il n'en a pas moins un propriétaire.

Il faut donc retrouver celui-ci et proposer un prix.
Beerus_sama 13Messages postés lundi 14 août 2017Date d'inscription 1 novembre 2017 Dernière intervention - 14 août 2017 à 11:50
et je peut les contacter via l'agence?
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
?

Si une agence a été chargée de la vente de ce "lieu", elle connaît en principe le propriétaire.

Mais c'est elle qui mènera l'opération, pas le proprio.

Beerus_sama 13Messages postés lundi 14 août 2017Date d'inscription 1 novembre 2017 Dernière intervention - 14 août 2017 à 12:37
ok donc soit on voit avec l'agence ou soit avec le proprio mais dans les 2 cas c'est l'agence qui gère la transac, c'est sa?
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Non, on "voit" avec l'agence.
Beerus_sama 13Messages postés lundi 14 août 2017Date d'inscription 1 novembre 2017 Dernière intervention - 14 août 2017 à 13:09
mais est-ce que elle son toute posé les annonces
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Voir ça avec toutes les agences, nous ne sommes pas ici leurs contrôleurs.
Beerus_sama 13Messages postés lundi 14 août 2017Date d'inscription 1 novembre 2017 Dernière intervention - 14 août 2017 à 13:33
ok
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une