Signaler

Accident avec piéton [Résolu]

Posez votre question Question - Dernière réponse le 18 août 2017 à 18:51 par Question
Bonjour,
Je viens ici car je suis un peu perdu. Hier soir aux alentours de minuit j'ai percuté un piéton en centre ville, je sortait d'un cédez le passage, donc j'avais pas mal ralenti avant de reprendre ma route, je devais être environ à 40 Km/h lorsque je l'ai aperçu, j'ai alors freiné violemment mais je n'ai pas pu l'éviter.

Quand je suis descendu de la voiture pour voir si ça allait, la personne était allongé à terre et me disais qu'elle avait mal à la cheville, je lui ai pris la main en lui demandant si elle voulait se mettre sur le trottoir, un voisin est descendu de chez lui car il a vu l'accident et me dit qu'il vient de prévenir les pompiers.
La victime avait une canette de bière à la main et m'a demandé une cigarette, je lui ai répondu que je ne fume pas donc le voisin lui en a donné une.

Elle était vraisemblablement très alcoolisé, nous lui avons parlé le temps que les pompiers arrivent ainsi que la police.
J'ai eu le droit à un alcootest, négatif, car je ne bois jamais. Quand à l'autre personne, elle n'a pas eu le droit à un alcootest mais à avoué avoir bu une vingtaine de bière. Le voisin a dit que c'était une sdf qui dormais parfois en bas de son immeuble et que ça lui était déjà arrivé de se faire renverser dans les environs.

Après examen des pompiers et du médecin, la personne va bien, heureusement, pas d'égratinure ou de cheville cassé. La police me dis qu'elle ne porte pas plainte donc j'ai simplement le droit de rentrer chez moi et d'oublier cette histoire, et que pour ma voiture c'est à moi de faire les réparations, en l'occurrence un rétroviseur cassé et une rayure importante sur la portière, qu'il n'y a rien à faire d'autre, car l'assurance ne fera rien car un piéton à toujours raison.

Cependant je suis un jeune conducteur, et je voulais savoir si je risque quelque chose même si la personne ne porte pas plainte, comme un retrait de point ou une amende, ou un malus concernant l'assurance ?

Je suis un peu sous le choc depuis hier, même si la personne n'a rien.

Merci.
Utile
+1
plus moins
Bonjour
Si l'accident est déclaré à l'assurance,il y a ouverture d'un dossier,pour un jeune conducteur,qu'il soit responsable ou non,çà compte pour un sinistre.
Deux ou trois,on te demande d'aller te faire assurer ailleurs. Le risque!!!
Effectivement .: IL Y A CELA
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

il n'y a rien à faire d'autre, car l'assurance ne fera rien car un piéton à toujours raison. 


C'est faux, un piéton irresponsable est en tort et doit assumer ses erreurs.
Déjà, il est interdit d'être alcoolisé sur la voie public, si en plus il a traversé n'importe comment, alors si, vous avez un recours car c'est au piéton (ou son assurance) de vous indemniser.
En plus, si ce n'est pas la première fois que cela lui arrive, il aura peut-être la chance de se faire soigner.

Ce n'est pas parce que c'est lui le faible qui a subit des "dégâts" physiques qu'il ne doit pas assumer face au fort abrité dans sa voiture. Le faible n'a pas toujours raison.

Faites marcher votre assurance. De toute manière si vous ne déclarez pas l'accident, elle pourrait vous le reprocher.

CB

Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Ah bon ? Pourtant j'ai demandé à la police si je devais faire un constat, ils m'ont dit que ce n'était pas la peine car la victime n'avais rien, et vu qu'elle ne porte pas plainte normalement je ne devrais pas avoir de soucis mais c'était plus au niveau de l'assurance, en temps que jeune conducteur c'est assez élevé et je ne voulais pas déclarer cet incident surtout pour le peu de dommage sur la voiture, la franchise de l'assurance me coûterait sûrement plus cher que de réparer moi même.
Le voisin a bien dit que de toutes façons elle n'avait pas regardé devant elle et qu'en plus de ça elle n'était pas sur un passage piéton, en effet il devait se trouver à une trentaine de mètres du lieu de l'accident environ.

La police m'a confirmé qu'il n'y avait rien à faire et qu'il fallait juste passer à autre chose, qu'il n'y a pas eu de blessure donc il fallait en rester là. D'autant plus qu'il s'agit d'une sdf, donc je n'ai pas non plus envie qu'elle rembourse les dégâts, elle ne doit pas non plus avoir d'assurance.

Par contre la police a pris tout les renseignements sur moi, le nom de mes parents etc alors que je suis majeur depuis longtemps.
Du coup j'ai peur que mon assurance le sache, et si elle n'ai pas au courant, je ne voudrais pas leur avouer en tentant de savoir ce que je risque.

Ça me stresse pas mal même si je sais qu'au final la personne va bien, je flippe que ça m'arrive à nouveau.
J'avoue que sous le coup de la panique je n'ai pas pensé à demander tout ça. On m'a juste dit que j'avais de la chance qu'elle ne porte pas plainte car la justice aurait vraisemblablement été de son côté peu importe les circonstances...
hoquei44 7073Messages postés dimanche 19 janvier 2014Date d'inscription 14 septembre 2017 Dernière intervention - 17 août 2017 à 18:59
Ah bon ? Pourtant j'ai demandé à la police si je devais faire un constat, ils m'ont dit que ce n'était pas la peine car la victime n'avais rien

Quand on connait les compétences de bon nombre de policiers, il serait préférable de ne pas les écouter. Ils se limitent aux cas le plus courant, sans penser que tous les événements qui se ressemblent ne sont pas identiques.
Ils se sont dit : collision + aucun blessé = pas de poursuite, mais ils n'ont pas pensé que vous aussi vous êtes victime. Et là bien souvent ça bloque, car ils n'arrivent pas à comprendre que la victime n'est pas toujours celle que l'on croit.

c'était plus au niveau de l'assurance, en temps que jeune conducteur c'est assez élevé et je ne voulais pas déclarer cet incident surtout pour le peu de dommage sur la voiture, la franchise de l'assurance me coûterait sûrement plus cher que de réparer moi même. 

C'est illégale, et l'assurance pourrait vous poursuivre pour le non respect de l'article L113-2 du Code des assurances. Vous êtes dans l'obligation de déclarer ce sinistre. Vous n'êtes pas à l'abri de séquelle à retardement chez le blessé.

On m'a juste dit que j'avais de la chance qu'elle ne porte pas plainte car la justice aurait vraisemblablement été de son côté peu importe les circonstances...

C'est l'autre qui a de la chance si vous ne portez pas plainte. D'ailleurs, il porterait plainte pour quel motif ? Se jeter sous les roues d'une voiture en étant ivre. Vous ne risquez rien surtout qu'il est coutumier des faits. C'est lui qui risque quelque chose, comme l'obligation de vous indemniser s'il en a les moyens, ou l'obligation de se faire soigner (cela serait même bénéfique à tout le monde qu'il dégage des trottoirs.

CB
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Je ne sais pas si il va être déclaré du coup...
Je paie déjà 80 euros par mois pour une voiture 4CV de 18 ans d'âge... Si je prends un malus et/ou une majoration sur mon contrat ça va me mettre dans une situation financière délicate.
Je pense peut-etre à aller dans un des commissariats de ma ville et de demander si je peux avoir le compte rendu de l'accident et peut-etre demander ce que je peux faire.
J'avoue qu'avec ce que vous me dites, j'imagine que je n'ai pas le choix que de contacter l'assurance pour leur déclarer le sinistre.

Maintenant, sans constat ni rapport de police, ce n'est que ma parole qui sera entendu lors de la déclaration :s
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Re
Vous pouvez voir votre assurance en leur expliquant les circonstances, la police et les S.P.de X . sont intervenus et que vous n'avez aucune coordonnées de ce pieton .
Il y aura une trace .

Veilleur62 1035Messages postés mercredi 6 août 2014Date d'inscription 17 septembre 2017 Dernière intervention - 17 août 2017 à 20:16
J'émets des réserves par rapport à la réponse de gerber1 :
- avantage justement indiqué par celui-ci : l'assurance enregistrera le sinistre,
- inconvénient : vous n'échapperez pas au malus, même s'il n'y a aucune indemnisation.
Répondre
Question- 17 août 2017 à 22:53
Je pense que je vais aller au commissariat, voir comment ça se passe, si ils me disent que c'est la procédure, et qu'il ne vont pas prévenir l'assurance je ne dirais rien à mon tour, sinon j'irai.

La majorité des gens ne déclarent pas de sinistres lorsqu'ils rayent leurs voiture dans leur garage, ou qu'un mec bourré qui sort d'un bar decide de casser un rétroviseur, et qu'on le découvre le matin en allant au travail.

Certes les circonstances ne sont pas les mêmes dans mon cas mais la police, les pompiers et le médecin qui est venu ensuite à déclarer qu'il n'y avait aucun dégât sur la victime.

Il faut que j'y réfléchisse un peu en tout cas merci pour vos réponses, je vois que vous vous accordez quand même sur un point, celui d'avertir l'assureur.
Je ne mets pas ça de côté.
Répondre
hoquei44 7073Messages postés dimanche 19 janvier 2014Date d'inscription 14 septembre 2017 Dernière intervention - 17 août 2017 à 23:17
Vous ne réfléchie pas.

C'est vous la victime et vous pensez comme un coupable !!!

Non seulement vous n'aurez pas de malus car le tiers est identifié et que vous n'êtes pas responsable. Mais en plus vous vous couvrez en cas de séquelles. Celle-ci peuvent très bien mettre jours pour apparaître même après examen poussé de la part de médecin.

L'assureur pourra résilier à vos frais votre contrat et vous aurez d'énormes difficultés à trouver des assurances à prix abordables. C'est une chose de frauder les dégâts liés à un mur, s'en est une autre de jouer avec du corporelle.

Les pompiers, policiers et autres en ont rien à faire de se que vous risquer.

Vous faites tout de travers, au point que le situation se retournera contre vous.

CB
Répondre
Veilleur62 1035Messages postés mercredi 6 août 2014Date d'inscription 17 septembre 2017 Dernière intervention - 18 août 2017 à 10:22
Hoquei44,

Vous affirmez que Question n'aura pas de malus.
J'espère que vous mesurez la portée de votre affirmation parce que vous avez une grande connaissance de la jurisprudence de la Loi Badinter.

Cordialement
Répondre
Question- 18 août 2017 à 12:40
En fait c'est surtout le malus qui me dérange, car la première année est dure financièrement pour un jeune conducteur, alors rajouter à ça un malus pour presque repartir de zéro l'année d'après c'est quand même abusé pour un accident non responsable.
Mais je comprends que ça soit obligatoire de le signaler.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour
Vous avez raison * hoquei44 *
Mais les assurances ne s'embetent pas avec un conducteur signalant trop sinistres.
EX ma fille a eu 3 accidents matériels LEGERS ( le premier en tort )les deux autres non responsables ) Contrat de 12 ans résilié,donc elle a prit une assurance obligatoire .
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bon je suis passé au commissariat,
J'ai expliqué à un agent de police la situation, en gros, la personne n'a pas porter plainte, elle n'a pas donné son identité et n'avait pas de papiers sur elle, elle n'a pas voulu non plus partir avec les pompiers.

L'agent de police m'a dit que rien n'allait être envoyé à l'assurance car la victime n'a pas voulu suivre les pompiers à l'hôpital mais dans le cas contraire, l'assureur aurait été au courant.

Je n'ai donc pas à l'informer. J'ai tout de même déposé une main courante sous les conseils de la police, au cas où la personne se fait mal et va voir la police en disant que c'est à cause de l'accident, histoire de me couvrir.

Je m'en sors bien dans cette histoire, j'espère que ça pourra en aider d'autres dans mon cas. En tout cas n'hésitez pas à aller au commissariat pour avoir plus d'informations.

Et merci à tout ceux qui ont répondu pour m'aider. Je vais essayer de mettre ça en "résolu" il faut d'abord que je trouve le bouton...

Merci et bon week-end à tous.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une