Signaler

Rupture période essai CDI cadre [Résolu]

Posez votre question Sarah - Dernière réponse le 21 août 2017 à 12:04 par Sarah
Bonjour,

Voilà alors mon cas est un peu special. Je suis en période d'essai renouvelé une fois par l'employeur car ne sachant pas si le client chez qui je suis allait renouvelé la mission de notre société.

Étant cadre cela va me faire 8 mois de période d'essai au total. Voilà qu'hier matin alors que je suis en congés sans solde mon manager m'appelle pour m'informer que le client ne voulait plus de moi dans le partenariat pour des raison de non fiabilité de ma part dû à mes absences (soit 8jours d'arrêts maladie en 7 mois et demie). Le client a décidé alors que je suis en congés de se séparer de moi pour des raisons qui pour moi ne sont pas basées sur mes compétences professionnelles.

Mon manager me dit que je dois recevoir la LRAR la semaine prochaine. Mais voilà coup de chance je vais avoir un entretien pour un CDD qui démarre le 1er septembre, ma question étant: si je ne récupère pas le recommandé et qu'à l'issu de l'entretien j'obtiens le poste, est ce que je peux envoyé de mon côté un recommandé de démission qui me permettrai de me libérer sous 48h?

Je ne veux pas me retrouver coincer au risque de ne pas pouvoir prendre le poste de septembre si je suis prise.

Je vous remercie par avance pour votre réponse.

Bonne soirée.
Utile
+1
plus moins
Bonjour

Il y a 3 cas de remise de la LRAR

1/ Vous êtes présente, vous refusez la lettre recommandée: la notification du pli est réputée effectuée à la date du refus du pli.

2/ Vous êtes absente le jour de la distribution et vous retirez le pli à la poste dans le délai de 15 jours calendaires : la notification est réputée effectuée à la date du retrait du pli au guichet.

3/ Vous êtes absente le jour de la distribution et vous ne retirez pas le pli à la poste dans le délai de 15 jours calendaires : la notification est réputée effectuée à la date du dépôt de l'avis de passage par le facteur au domicile (date de première présentation par le facteur).

Vu que votre employeur souhaite vous arrêter, ça peut "lui rendre service" d’écourter le préavis qu'il n'aura pas à vous payer

PS : vous travaillez pour une ESN, n'est ce pas ?
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Merci Carole92 enfin une réponse utile et très précise. Non pas une ESN mais une société de consulting dans le pharmaceutique.

En fait on ne me reproche aucun tort sur mes compétences professionnelles c'est juste que le client se plaint que j'ai été absente coup sur coup (hélas concour de circonstances) et du coup ma société ne voulant pas perdre son client elle se plie au moindre de ses caprices. Sachant qu'en plus le client ne veut pas signer le contrat cadre avec ma société ne voulant pas ainsi lui donner l'exclusivité sur les postes en prestation.

Bref tout ça pour dire que je sais pertinament que c'est une rupture abusive provenant de ma société.

Par contre Carole pouvez vous me dire si j'obtiens le poste mais que le client ne trouve personne pour le remplace d'oci le 1er septembre est ce qu'il aura un mot à dire si je négocie la réduction de mon préavis avec mon employeur, se qui risque de ne pas les arranger mais d'arranger mon employeur.

Merci pour votre réponse.
caroledu92 9086Messages postés vendredi 28 janvier 2011Date d'inscription ContributeurStatut 19 septembre 2017 Dernière intervention - 21 août 2017 à 11:41
Je ne vois pas en quoi le client de la société qui arrête votre période d'essai fait là dedans

La négo est entre vous et l'employeur

Ceci dit, vous n’êtes pas supposée savoir que vous allez recevoir une LRAR...
Répondre
Sarah- 21 août 2017 à 12:04
Merci Carole pour votre réactivité
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une