Signaler

Changement de nom sur platine interphone [Résolu]

Posez votre question katiet - Dernière réponse le 24 août 2017 à 16:19 par relou
Bonjour,
Je suis locataire d'un appartement, depuis 2 mois j'ai demandé à l'agence gérant l'immeuble de mettre mon nom sur l'interphone, (le nom de l'ancien locataire y était encore).
Ce jour je reçois ma quittance de loyer accompagnée d'une facture supplémentaire de 191.95€ pour changement de nom sur platine.
Je trouve le montant exorbitant et injustifié, et de plus je ne comprend pas pourquoi moi locataire je devrait supporter ces frais.
Qui doit payer ? le locataire ou le bailleur ? comment me défendre et avec quel texte de loi.
Merci de votre aide
Utile
+1
plus moins
bonjour
les plaques de boite aux lettres et interphone sont à la charge du bailleur .
Cela ne fait pas partie des charges récupérables .
Ceci dit le montant évoqué est trop élevé .Comment ce prix là est il justifié sur la facture ?
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
anemonedemer 1590Messages postés mardi 21 février 2017Date d'inscription 29 octobre 2017 Dernière intervention - 24 août 2017 à 12:05
Bonjour,
Sur d'autres post j'ai vu le contraire... Quel est le texte de loi ?
Merci à vous.
Répondre
anemonedemer 1590Messages postés mardi 21 février 2017Date d'inscription 29 octobre 2017 Dernière intervention - 24 août 2017 à 12:19
J'ai fait des recherches... Est-ce que vous confirmez :
en location vide, l'étiquette ne fait pas partie de la liste exhaustive des charges récupérables donc est à la charge du bailleur. https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006066149

en location meublée, c'est récupérable.
Voilà sans doute pourquoi les avis divergent selon les post.
Répondre
relou 4781Messages postés samedi 22 décembre 2012Date d'inscription 10 novembre 2017 Dernière intervention - 24 août 2017 à 16:19
bonjour anemonedemer
excellentes recherches qui viennent corroborer ce que je disais dans mon post 6 .je suis ok avec vous sur les 2 points location vide et meublée .
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,
L'étiquette du nom est à la charge du locataire, par contre le propriétaire doit vous fournir la facture justificative de cette somme qui semble vraiment très élevée !
anemonedemer 1590Messages postés mardi 21 février 2017Date d'inscription 29 octobre 2017 Dernière intervention - 24 août 2017 à 12:22
Je précise :
En location vide du secteur privé, l'étiquette n'est pas récupérable sur le locataire. https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006066149
En logement social (HLM) je ne sais pas.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,
J'ai une facture pour l'intervention, est-ce que si cette clause ne figure pas au contrat de location. est-ce que je peux refuser de la payer et la contester.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour
Il n'y a pas de texte de loi précis a ce sujet il me semble, mais pour changer l'étiquette de nom sur une platine il faut tout démonté, je l'ai fait pour une société HLM durant 10 ans.
Le locataire n'a pas le droit de toucher a cette platine qui est commune, donc cela revient par la force des choses au bailleur.
La boite a lettre par contre c'est au locataire car il a l'ouverture de sa partie personnelle.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Merci de votre réponse, là en l’occurrence il s'agit d'une platine et non d'une étiquette. si j'ai bien compris cette dépense incombe bien au bailleur ?
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Si c'est bien vérifié, il y a de l'abus ! Tout démonter à chaque changement de locataire....
Que ce soit à la charge du locataire ou du bailleur n’excuse en rien que c'est beaucoup trop cher.
Il serait mieux de mettre des numéros sur la platine et une liste des occupants dans un tableau à côté qui ne demande pas un électricien à chaque fois.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Oui, certaines platines il faut tout démonter, de ce fait celui qui démonte paye les dégâts s'il y a, et c'est une platine commune, donc le locataire n'a pas a mettre les doigts dedans.
Nous, HLM, a chaque nouveau locataire nous faisons ce changement de nom, fournissons sans pose l'étiquette boite a lettre pour harmoniser les étiquettes.
Au pire, faire un recommander au bailleur demandant autorisation de faire vous même vous dégageant de toute responsabilités si problème y'a. En lui précisant qu'une platine interphone de rue, est une partie commune, que celle ci ne vous appartenant pas, vous voulez avoir une autorisation écrite.
Ou encore, mettre une étiquette par dessus et il ne peux rien dire si ce bailleur pense que cela fait sale.

anemonedemer 1590Messages postés mardi 21 février 2017Date d'inscription 29 octobre 2017 Dernière intervention - 24 août 2017 à 12:16
Euh, attention, la platine interphone est un dispositif électrique et donc il faut qu'un électricien intervienne, ce qui explique le coût.
C'est dangereux et si chaque locataire se met à ouvrir le panneau, il y a risque de panne ou pire d'accident.
En général les locataires collent un papier à leur nom sur leur plaque en attendant que le bailleur fasse le nécessaire pour harmoniser.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Danger électrique non, très basse tension. Mais je confirme qu'avec tout les fils qu'il y a, souvent 1 ou 2 sautent lorsqu'on ouvre la platine, c'est bien pour cela que même dans le flou juridique, on ne peut dire que c'est au locataire a placer son nom dans un tel interphone.
Je rajoute, pour certains interphones, il faut faire très attention car les autres étiquettes ne tiennent pas très bien, c'est le système qui veut ça, et une mauvaise manip ou vent fort, toutes les étiquettes sont a replacer, et, il faut savoir ou va chacune.

anemonedemer 1590Messages postés mardi 21 février 2017Date d'inscription 29 octobre 2017 Dernière intervention - 24 août 2017 à 12:27
En effet ! donc il n'est pas raisonnable de conseiller au locataire de l'ouvrir....
Répondre
lekabilien 10356Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscription 10 novembre 2017 Dernière intervention - 24 août 2017 à 12:45
Je peux rajouter ceci, lorsque c'est une platine moderne a défilement de noms et ouverture de porte immeuble par badges, interphones dans les apparts, le nom est changé par le bailleur dans le défilement, au même titre qu'il fournit toutes clés et badges en état de fonctionnement a sa charge. Pourquoi l'étiquette serait-elle a charge du locataire ?

Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

Etant donné que le locataire n'a pas le droit de toucher à cette platine, la facture reste à la charge du propriétaire.
anemonedemer 1590Messages postés mardi 21 février 2017Date d'inscription 29 octobre 2017 Dernière intervention - 24 août 2017 à 13:31
Euh;;; Le locataire n'a pas le droit de faire le ménage dans le couloir pour s'exonérer des charges d'entretien :) ... ni de ne pas sortir ses poubelles pour s'exonérer de la TEOM ....
Bref c'est mieux quand il y a un texte de loi.
Répondre
Marley- 24 août 2017 à 13:37
Cherches le au lieu de critiquer les réponses.
Répondre
anemonedemer 1590Messages postés mardi 21 février 2017Date d'inscription 29 octobre 2017 Dernière intervention - 24 août 2017 à 13:41
Le seul texte qui donne les charges récupérables en location libre est celui-ci :
l'étiquette n'est pas récupérable sur le locataire car pas dans la liste https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006066149
En logement social (HLM) je ne sais pas.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
191 euros...cherchez l'arnaque, allez donc voir la DDPP de votre département et présentez lui la facture, comment justifier une pareille somme ?

Qui se met le fric dans la poche ? l'entreprise, le syndic ou l'agence, ou les 3 qui touchent un peu chacun.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une