Signaler

Appartement donné à une association [Résolu]

Posez votre question Sosso - Dernière réponse le 8 sept. 2017 à 23:31 par condorcet
Bonjour,
Mon père est décédé et il avait l usufruit d un appartement jusqu à son décès. Sa compagne avait fait un testament pour ensuite léguer l appartement à une association.
Est ce aux enfants de vider et nettoyer l appartement ? ou l association est elle en droit de le faire nettoyer et vider et de Nous envoyer la facture ?
Utile
+1
plus moins
Est ce aux enfants de vider et nettoyer l appartement ?
Ce mobilier dépendait-il de la succession de la compagne de votre père de la succession de laquelle il aurait recueilli l'usufruit,ou, appartenait-il à votre père ?
Apparemment, l'association n'est légataire que de l'appartement et pas +
Veuillez donner des détails.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,
Si vous ne le récupérez pas, l'association se débrouille avec le contenu et les frais de nettoyage.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bjr

je comprend que par testament la compagne de votre père avait léguer à celui ci l'usufruit et à une association la nue propriété.
Est ce cela ?
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Merci pour vos précisions...en fait mon père avait l usufruit de l appartement et des meubles (qui appartenaient aux 2). En revanche, Concernant les meubles rien n est précisé dans le testament.
l état de l appartement est catastrophique et la clerc de notaire m a dit que c est à moi de le rendre propre et vidé. Alors comme je n ai eu les clés qu un bref moment pour récupérer quelques souvenirs et photos, et qu au final je ne suis pas propriétaire du bien....est ce à moi de le faire nettoyer . L association peut elle exiger cela ? Ou Nous facturer ces services ?
MimiMouette 921Messages postés samedi 22 avril 2017Date d'inscription 23 septembre 2017 Dernière intervention - 8 sept. 2017 à 20:35
Vous avez l'intention d'accepter la succession de votre père ?
Répondre
condorcet 23052Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 23 septembre 2017 Dernière intervention - 8 sept. 2017 à 20:57
est ce à moi de le faire nettoyer . L association peut elle exiger cela ? Ou Nous facturer ces services ?
Qui va le faire si ce n'est vous ?
Vous reconnaissez l'état catastrophique de l'appartement dont votre père était l'usufruitier.
Soit vous refuser sa succession, soit vous l'accepter.
L'accepter est tout simplement subir les conséquences de votre héritage.
Le bon sens aurait été de votre part de ne pas poser semblable question.
Répondre
MimiMouette 921Messages postés samedi 22 avril 2017Date d'inscription 23 septembre 2017 Dernière intervention - 8 sept. 2017 à 21:07
'Vous reconnaissez l'état catastrophique de l'appartement dont votre père était l'usufruitier. '
Mais peut être était il dans le même état lorsqu'il en a obtenu l'usufruit...
Pas de conclusions hâtives...

'Soit vous refuser sa succession, soit vous l'accepter. '
L'appartement ne fait pas partie de la succession, il lui suffit de prendre les meubles appartenant à son père si elle l'accepte
Répondre
Sosso condorcet - 8 sept. 2017 à 21:07
Je pose une question de droit précise et pas que vous apportiez un jugement personnel...qd on ne connaît pas les problèmes familiaux qui sont parfois douloureux...on s abstient de répondre....c mieux !
Répondre
condorcet 23052Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 23 septembre 2017 Dernière intervention - 8 sept. 2017 à 23:31
.on s abstient de répondre
Inutile de vous agiter comme un poisson dans un bocal.
Les frais de remise en état vous seront réclamés par voie d'huissier s'il le faut, l'usufruitier est responsable de l'entretien intérieur du bien immobilier, le nu-propriétaire n'ayant à sa charge que les grosses réparations
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une