Signaler

Non respect des distances de sécurité [Résolu]

Posez votre question LAGUT 89Messages postés lundi 22 juin 2009Date d'inscription 9 septembre 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 9 sept. 2017 à 10:31 par gt.55
Bonjour,
le 10 août dernier, en rentrant d'un séjour dans le Haut Doubs, mon épouse et moi avons été interpellés au volant de notre véhicule par une Brigade Motorisée de la Gendarmerie Nationale pour le non respect des distances de sécurité entre les véhicules (selon les dires des militaires qui soi disant nous suivaient depuis environ 2 km). Nous contestons formellement les propos des gendarmes car d'une part en tant que conducteur, je surveille très régulièrement mes rétroviseurs et d'autre part, la route étant sinueuse et très ombragée il est quasiment impossible de voire ce qui se passe à l'avant. Néanmoins, nous devons nous soumettre à la loi. Nous venons de recevoir la contravention (90 € en amende minorée et un retrait de 3 points).
Nous avons la possibilité de contester auprès du Tribunal et dans ce cas, nous ne devons pas procéder au paiement.
Question: en cas de confirmation de la contravention, devrons-nous payer l'amende forfétaire prévue au tarif de 135 € ou continuera-t-on à bénéficier du tarif de l'amende minorée à 90 € ?
Merci pour vos réponses.

B. Lagut
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

Non seulement vous perdez le bénéfice de l'amende minorée, mais vous pouvez vous faire appliquer des frais supplémentaires (une quarantaine d'euros)...

Et si vous ne payez pas, n'oubliez pas de consigner le montant de l'amende comme indiqué dans l'avis de contravention !

De toute façon, votre contestation a très peu de chances d'aboutir à une relaxe, étant donné que ce sera votre parole contre celle de la BMO...

Cdt.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une