Signaler

Vice caché maison/Belgique

Posez votre question labronsardiere 1Messages postés mercredi 13 septembre 2017Date d'inscription 13 septembre 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 13 sept. 2017 à 16:02 par Poisson92100
bonjour voilas je me permet de vous contacter car nous avons acheté une maison ( Belgique ) et nous avons eu les clefs le 29 juin.
on a appris par les voisin que le bien qui nous a étais vendus avais une cave que l'ancien propriétaire a rebouché les accès escalier et rebouché le soupirail car il y a des sources en dessous de la maison et que sa l'ennuyais.
après dé tapissage on ses aperçus qu'il y avais de l'humidité on a faite venir des sociétés contre l'humidité qui on constaté se problèmes.
maintenant on vient d'apprendre qu'il était en litige avec le voisin concernant des canalisations dégoûts et qu'il a était reconnus en tord et devais faire les travaux mais ceux si n'on pas était réglé.
que pouvons nous faire car si je veux le mettre au tribunal pour vice caché nous n'avons pas les moyens d'assumer les frais de tribunaux et d'avocats
d'avance je vous remercie
Utile
+0
plus moins
Bonjour
En France un vice caché suppose les 4 conditions
- antérieur à la vente
- rendre le bien impropre à sa destination
- inhérent à sa constitution
- non visible

Une cave et des soupiraux bouché cela est visible, l'humidité je crains qu'elle ne soit pas spécifique au bien mais lié au terrain...
Et de toute façon cela ne rend pas la maison non habitable


Ce que vous décrivez ne rentre pas la dedans et de toute façon le non professionnel n'est pas tenu à la garantie vices cachés.

Cherchez plutôt un truc du coté de la tromperie s'il a déclaré dans l'acte des choses fausses relatives à vos pb
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une