Signaler

Droit du travail en suisse

Posez votre question tohako 4Messages postés jeudi 14 septembre 2017Date d'inscription 14 septembre 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 15 sept. 2017 à 08:33 par mike0638
Bonjour,

Je pars aujourd'hui sur une période de chômage de 3 ans en France (+ de 50 ans) après une carrière plutôt fructueuse.
On me propose un poste en suisse en tant que salarié suisse. Ma question est la suivante. Si les choses se passaient mal et que nous devions nous séparer après quelques mois et que je revienne en France, que se passe t'il concernant la récupération de mes droits au chômage, etc...
J'ai 54 ans, séparée avec 2 enfants a charge et je ne peux pas prendre le risque de me retrouver sans stabilité financière vu la difficulté de retrouver un emploi à mon âge "avancé".
Merci pour vos retours
Utile
+0
plus moins
Bonjour,
1- avez -vous déjà ouvert vos droits auprès de Pole emploi?
2- Quel sera votre permis de travail suisse... B ou G?
Cordialement
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,
1 - oui j'ai ouvert mes droits il y a 6 mois et je commence juste à toucher mon allocation.
2. je n'ai pas encore recu la propal de mon futur employeur et à date je ne sais pas du tout quel sera mon droit du travail

Cordialement,
mike0638 471Messages postés dimanche 31 janvier 2010Date d'inscription 19 septembre 2017 Dernière intervention - 14 sept. 2017 à 14:08
Si vous reprenez un emploi, vous devez vous désinscrire auprès de Pôle emploi.
Votre reliquat de droit sera disponible durant la période de déchéance qui est, dans votre cas, de 3 années augmentée des 3 années que Pôle emploi vous a octroyées ce qui fait au total, 6 années.
Attention, cette période de déchéance démarre au moment où toutes les conditions ont été réunies pour l'ouverture des droits et non pas à partir de la première indemnisation!
Pour ce qui est du permis suisse, tout dépend si vous restez domicilié en France, avec le statut de frontalier (permis G)... ou si vous devenez résidente en Suisse (permis B)... ce qui modifiera les conditions de retour éventuel en France.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Si je comprends bien, le fait de me désinscrire de pole emploi et de reprendre un emploi ne me font pas perdre mes acquis d'indemnisation en terme de niveau d'indemnisation et de durée de 3 ans, ils ne sont que reportés.
Autrement dit, si je me retrouve dans 6 mois a nouveau au chômage pour une raison ou pour une autre, après avoir été salariée suisse probablement avec un permis de travail G, je peux récupérer le meme niveau d'indemnisation acquis avant mon emploi en suisse?

Cordialement,
mike0638 471Messages postés dimanche 31 janvier 2010Date d'inscription 19 septembre 2017 Dernière intervention - 14 sept. 2017 à 18:01
Autrement dit, si je me retrouve dans 6 mois a nouveau au chômage pour une raison ou pour une autre,....
Pas exactement, si vous avez le statut de frontalier, votre organisme référent reste Pôle emploi, ce qui signifie que, si vous démissionnez après avoir travaillé 91 jours ou plus... votre démission vous privera de votre reliquat et vous devrez prester au minimum, 91 jours de travail pour annuler cette démission et ainsi retrouver vos droits antérieurs. Actuellement, ces jours sont des jours calendaires, ce qui représente 3 mois..
Si vous êtes résident suisse, vous dépendrez du bureau de chômage suisse... ce qui n'exclut pas une reprise des droits français, même en cas de démission... à la condition de ne pas retravailler un jour en France, comme Pôle emploi va l'exiger pour valider le document U1..
Ceci dit, la règle actuelle est que, en cas de rupture légitime, vous devez épuiser le reliquat des droits avant de faire valoir vos nouveaux droits... sauf cas particuliers!
Il y aura une nouvelle convention de chômage qui, peut-être, modifiera quelques points mais, je pense que l'essentiel pour vous est de savoir que vos droits ont une durée de vie de 6 années et que le fait de reprendre un travail n'est nullement rédhibitoire!
Personnellement, je vous dirais... Foncez...
Répondre
tohako 4Messages postés jeudi 14 septembre 2017Date d'inscription 14 septembre 2017 Dernière intervention - 14 sept. 2017 à 18:34
Merci beaucoup pour vos éclairages et vos encouragements! Je n'ai pas bien tout décrypté mais je vais me faire expliquer tout cela et si j'ai d'autres questions, je ne manquerai pas de revenir sur le forum.
Bien cordialement,
Répondre
mike0638 471Messages postés dimanche 31 janvier 2010Date d'inscription 19 septembre 2017 Dernière intervention - 15 sept. 2017 à 08:33
Autres précisions, méfiez-vous des affirmations des conseillers Pôle emploi... surtout si vous vous adressez au 3949, c'est souvent du n'importe quoi. Je ne sais pas si c'est intentionnel ou par manque de connaissances, mais le statut de frontalier a des avantages particuliers en cas d'indemnisation et, le fait de reprendre un jour de travail à la demande de Pôle emploi vous fait perdre ce statut.
Attention à l'assurance maladie. Le fait de travailler en Suisse vous oblige à souscrire auprès de la LAMAL suisse... mais vous avez un droit d'option pour être rattaché à la sécu française via la CMU dont les primes se calculent en fonction de votre salaire suisse.
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une