Signaler

Succession en cas de remariage

Posez votre question MarieC - Dernière réponse le 14 sept. 2017 à 12:35 par ;;
Bonjour,
Je suis fille unique et mon père actuellement gravement malade vient de se remarier (avec une femme beaucoup plus jeune) et d'hériter de l'appartement de ma grand-mère (appartement de 200 m2 en plein Paris...).
Mon père et sa nouvelle femme envisagent déménager dans cet appartement.
En cas de décès de mon père, quels droits aura cette nouvelle épouse sur sa succession et notamment comment puis-je m'assurer que je pourrai récupérer cet appartement (qui est dans notre famille depuis 3 générations!).
Je ne voudrais pas me retrouver avec une "belle-mère" d'à peine quelques années de plus que moi à loger pendant 60 ans!!
Merci de votre aide
Utile
+1
plus moins
Bonjour
les droits de votre belle-mère dépendront soit des dispositions prises à son égard par votre père, soit de la loi en l'absence de dispositions à cause de mort:
1/ Droit légal: votre belle-mère aura droit à 1/4 en pleine propriété de l'entière succession de votre père;
2/ Si votre père fait une donation au dernier vivant: je présume que vous son seul enfant:
- soit la moitié de la succession en pleine proprité
- soit 1/4 en pleine propriété plus 3/4 en usufruit
-soit la totalité en usufruit.
C'est elle-même qui choisira l'option.
Vous vous retrouverez en indivision et si vous voulez conserver ce bie, il vous faudra racheter ses droits.
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Bonjour
est-ce qu'elle peut exiger? Malheureusement pour vous oui, en faisant jouer le droit viager au logement si votre père ne la prive pas de ce droit.
Vous n'avez pas de solution pour conserver le bien sauf à racheter sa part ou ses droits- on peut transformer un usufruit en capital- si elle y consent.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Merci pour votre réponse rapide.
Dans le cas où il ne prend pas de disposition particulière, est-ce qu'elle peut exiger de rester vivre dans cet appartement qu'ils vont occuper?

Quelle serait la solution que mon père pourrait choisir afin qu'à son décès, chacune ait sa part et nous n'ayons plus de lien "forcé"?
Je vivrais très mal d'être en indivision ou en nu propriété/usufruit ou même qu'elle ait un droit viager qui nous oblige à rester en lien!
Merci beaucoup
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Dossier à la une