Signaler

Succession suite à un dècés familial

Posez votre question dicounet 15Messages postés lundi 29 septembre 2008Date d'inscription 4 novembre 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 17 sept. 2017 à 17:29 par ;;
Bonjour, Ma mère est décédée le 6 Mai 2017. Elle possède une maison que nous devons vendre. Nous avons demandé un mandat à une agence. seulement mon frère et ma belle soeur refuse de signer ce mandant. que faire
merci de me renseigner
Cordialement
Dicounet
Utile
+0
plus moins
Bonjour
Votre belle-soeur n' a rien à voir dans cette succession: elle n'est que la "pièce rapportée";
Si votre frère refuse de vendre, cette vente ne pourra éventuellement se faire que par la voie judiciaire.
Ceci dit, le mandat donné à l'agent immobilier n' a aucune valeur dès lors que le coindivisaire refuse de le signer.
dicounet 15Messages postés lundi 29 septembre 2008Date d'inscription 4 novembre 2017 Dernière intervention - 17 sept. 2017 à 17:05
ma belle soeur est la femme de mon frère décédé avec deux enfants dont une mineure. En résumé nous sommes cinq pour la vente de la maison.
D'autre part, j'ai règlé la totalité des frais d'obsèques car ma mère avait souhaité etre dans son caveau de famille ce que j'ai respecté. Seulement mon frère encore vivant ne m'a toujours pas règlé sa part je lui ai réclamé par courrier R avec R. Que dois-je faire s'il ne répond pas.
Merci de votre aide
Cordialement
Dicounet
Répondre
;;- 17 sept. 2017 à 17:29
Bonjour
S'il n'y a pas de liquidités dans la succession, pour obliger votre frère à payer sa quote-part pour les obsèques, il faut l'assigner en justice .
Ou plus tard si vous réussissez à vendre la maison, en faisant opposition à la distribution du prix de vente sur la part de votre frère.
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une