Signaler

Servitude non mentionnée [Résolu]

Posez votre question msa65 3Messages postés mercredi 27 septembre 2017Date d'inscription 29 septembre 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 29 sept. 2017 à 12:35 par msa65
Bonjour,
Nous avons hérité d'une maison dont les servitudes (eau EDF) passent sur le terrain du voisin depuis fort longtemps. Cela n'a jamais été mentionné dans les actes notariés. Le nouveau propriétaire accepterait de le faire avec un dédommagement financier ou une clause de priorité si nous vendons. Est-il dans son droit ? Quels sont les nôtres ?
D'avance merci.
Utile
+0
plus moins
" Cela n'a jamais été mentionné dans les actes notariés " : très curieux...
Dans l'absolu, cela voudrait dire qu'il n'y a effectivement pas de servitude.
Sauf s'il y a eu jadis une division "de bon père de famille".
Voir le notaire pour clarifier tout ça.

Et pour accéder en voiture à la maison, ça se passe comment ?
Par où ?
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Merci pour ces réponses. Voilà l'historique : lotissement construit vers 1930. Le terrain du voisin n'était pas construit et appartenait au même propriétaire que notre bien. Dans l'acte de l'époque repris dans notre acte est dit "Chaque acquéreur devra souffrir sans pouvoir s'y opposer ni demander d'indemnité l'exécution de tout travaux de voirie, de canalisations diverses pour les eaux, le gaz...". Puis le terrain a été vendu, construit puis revendu l'année dernière. A l'origine les servitudes partent d'un chemin privé appartenant à tous les acquéreurs du lotissement. L'accès à notre bien a toujours été par contre de l'autre côté du terrain (chemin communal). Est-ce cela "en bon père de famille" ?
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
" les servitudes partent d'un chemin privé " : ce ne sont pas des servitudes mais des réseaux !
Une servitude est une convention établie par acte authentique.

Et il semblerait bien qu'en effet on soit là en présence d'une division de bon père de famille, sauf que la présence des réseaux semble avoir été totalement "oubliée" ...

Et il est curieux aussi qu'un des lots de ce lotissement ait un accès séparé par un chemin communal.

Encore une fois, la situation semble un peu complexe ici, il vaut mieux contacter le notaire pour qu'il fasse l'historique de tout ça et clarifie ces aspects de desserte par les divers réseaux.

En passant, le voisin qui accepte la présence de vos réseaux sur son terrain est en effet en droit de demander une indemnité ; mais il vaut mieux officialiser ça par un acte (lequel d'ailleurs sera opposable aux futurs acquéreurs).

msa65 3Messages postés mercredi 27 septembre 2017Date d'inscription 29 septembre 2017 Dernière intervention - 29 sept. 2017 à 12:35
Merci Bmv et kasom pour ces réponses qui nous éclairent. Articles 692, 693 et 694 du Code Civil.
Cordialement
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une