Signaler

Problème d'infiltration d'eau - locataire [Résolu]

Posez votre question coxinelle - Dernière réponse le 5 oct. 2017 à 15:01 par Gaston
Bonjour,
Lorsque nous sommes arrivés dans l'appartement, le propriétaire nous a indiqué un dégat des eaux, et qu'il allait faire marcher l'assurance. (=infiltrations d'eau, carrelage qui se décollait au dessus de la baignoire)

Tout a été refait il y a donc un an, sauf que là je me rend compte que les joints ciment carrelages commencent à re fissurer de partout. J'ai prévenu mon propriétaire une première fois qui m'a dit à l'oral, qu'a l'occasion il faudrait mettre un peu de silicone. Mais je trouvais ça bizarre de mettre du silicone sur du carrelage donc j'ai laissé tomber.

Voilà que maintenant, son technicien plombier nous dit que tout est à refaire et que c'est trop tard. La douche et tous les carreaux ont à peine un an....

J'attend l'appel de mon propriétaire me disant que c'est à moi de tout payer blabla....

Qu'en pensez vous? Je sais que je dois veiller à l'entretien des joints silicone du pourtour du bac de douche mais quid des joints en ciment déjà tout cassés alors qu'ils ont a peine un an?
Utile
+0
plus moins
Bonjour
J'ai prévenu mon propriétaire une première fois et attend l'appel de celui ci
( au bon vouloir ) .N'attendez pas a titre de prévention faites une Lettre Recommandé Accusé de Réception a fin de l'informé que selon son technicien dit " plombier " pour lui tout es a refaire et de prévoir un rendez vous en votre présence pour les travaux.
Si votre propriétaire fais la sourde oreille prenez conseils auprès de :
https://www.anil.org/lanil-et-les-adil/votre-adil/
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une