Rétractation après l'achat d'une occasion

jeanne38590 5 Messages postés mardi 25 juillet 2017Date d'inscription 10 octobre 2017 Dernière intervention - 10 oct. 2017 à 18:16 - Dernière réponse : Poisson92100 21306 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 15 décembre 2017 Dernière intervention
- 11 oct. 2017 à 16:49
Bonjour,

Samedi dernier (le 7 octobre), je suis allée voir une voiture d'occasion chez un concessionnaire. Je l'ai essayé et nous avons conclu d'un accord. J'ai signé un bon de commande et lui ai fait un chèque de 500€.
Finalement je souhaite me rétracter. Je l'ai appelé aujourd'hui, il refuse ma rétractation ou alors il me facture les 500€...
J'ai donc relu mon bon de commande et il m'a fait signé un bon de commande de "FOIRE ET SALON". Il est stipulé en haut de ce papier que pour un achat en foire ou salon aucun droit à la rétractation n'est autorisé. Il y avait en effet une foire ce jour là à coté mais le concessionnaire n'en ferait absolument pas partie.

As t-il le droit de faire ça ? Si non comment je peux récupérer mes 500€ ?

J'ai besoin d'aide parce que j'ai franchement l'impression de me faire voler...

Merci d'avance.
Afficher la suite 

3 réponses

Répondre au sujet
+2
Utile
Bonjour,

Foire, salon, concession, le résultat est le même : pas de droit de rétractation lors d'un achat sur place.

"j'ai franchement l'impression de me faire voler... "

Il ne faut pas charrier non plus.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de Dalma
+1
Utile
Personne ne vous a mis le couteau sous la gorges..pas droit à rétractation pour signature en concession ou etc..

Maintenant vous savez.
Commenter la réponse de Marley
Poisson92100 21306 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 15 décembre 2017 Dernière intervention - Modifié par Poisson92100 le 11/10/2017 à 16:49
0
Utile
j'a acheté 1 kilo de tomates la semaine dernière. Finalement je les trouve trop mures - je peux me rétracter ?
Commenter la réponse de Poisson92100
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une