Signaler

Aide personnalisée à l'autonomie

Posez votre question Miss13 - Dernière réponse le 11 oct. 2017 à 15:01 par Gaston
Bonjour,
Mon père bénéficie de l 'APA depuis 8 ans. C'est moi infirmière qui avait demandé à mon médecin traitant de lui en faire bénéficier.
Mes parents ont de suite eu de la pitié pour ma grande soeur dont sa vie est un échec , afin de lui faire bénéficier d'un pseudo salaire et d'un complément RSA.
Aujourd'hui elle a 32 ans, vit toujours chez mes parents, elle ne s'occupe pas du tout de mon papa qui a 78 ans. Il se débrouille seul pour tout les actes de la vie quotidienne. Ses rdv médicaux soit il y va seul soit je l emmene quand je peux car je travaille et je suis maman.
Elle s'est créée un emploi fictif. Mes parents ne disent rien par peur de sa réaction.
Ce qui m'ennuie c'est qur mon père est de plus en plus dépendant et que personne ne s'occupe réellement de lui alors que l'APA est faite pour.
Ma mère est adulte handicapée est fait le ménage à la place de ma soeur.
Je n'ai pas les coordonnées de l'association qui la gère pour me plaindre et envoyer un contrôle. Car elle pointe et se casse avec son mec. Mes parents sont en situation de vulnérabilité.
Dois je alerter l'ARS?

Cordialement.
Utile
+0
plus moins
Bonjour
Me plaindre et envoyer un contrôle.
Voire avec la Directe de votre région
http://direccte.gouv.fr/
Personne ne s'occupe réellement de lui & Ma mère fait le ménage
[essayer de voire pour une aide ménagère a domicile]
http://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/dossiers/etre-aide-domicile
Je vous conseillerais de contacté l'Ars a titre de prévention car on risquerais de vous demandé pourquoi vous n'avez pas prévenu
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Dossier à la une